Nouvelles

Un couple se dispute la garde d’une chatte

Main image

Agence Qmi

2013-10-02 13:15:00

Incapables de s’entendre sur la garde de leur chatte au terme de leur relation, deux ex-conjoints se disputent devant les tribunaux pour obtenir gain de cause, peu importe ce qu’il en coûtera...

Si la petite chatte noire, prénommée Miley, n’a pas une grande valeur en argent, sa valeur sentimentale est si grande que sa garde est devenue le principal objet de litige entre Maria Mélissa Criniti, 23 ans, et Charles Desparois, 28 ans.

Le couple ira en cour pour déterminer qui gardera le félin qui a partagé leur vie durant les quatre ans qu’a duré leur amour.

«Je trouve ces recours ridicules, mais je suis prêt à apprendre comment fonctionne le système de justice pour me défendre», assure M. Desparois.

De son côté, Mme Criniti admet que sa cause peut sembler loufoque, mais elle tient à pousser les démarches jusqu’au bout. «Je n’ai pas d’enfant, mais j’ai une chatte», explique la jeune femme.

La vie à trois

Maria Mélissa Criniti et la petite chatte noire, Miley.
Maria Mélissa Criniti et la petite chatte noire, Miley.
Après deux ans de fréquentation, les amants emménagent ensemble à Mirabel en 2011. Ils amènent avec eux Miley qui, selon la requête, a été achetée par Mme Criniti 21 mois plus tôt.

Durant la période estivale, le ménage passe le plus clair de son temps dans une maison mobile d’un camping de Saint-Canut, dans les Laurentides.

Après deux ans de cohabitation, le couple se sépare et l’infirmière auxiliaire retourne vivre chez ses parents.

En août, après avoir vidé leur appartement de ses effets personnels, Mme Criniti va chercher ses dernières possessions et la chatte à la roulotte, mais celle-ci est verrouillée. Selon la requête, la veille, elle avait pourtant informé son ex-conjoint de son passage.

Deux semaines plus tard, M. Desparois reçoit une mise en demeure exigeant qu’il rende la chatte dans les 48 heures. Selon la requête, la demande est restée lettre morte.

Excédée, Mme Criniti lui propose même d’avoir la garde partagée. «Ce n’est pas un être humain tout de même», objecte M. Desparois qui refuse.

Inquiète

Mais le temps presse pour Mme Criniti qui demande que Miley soit placée dans une famille d’accueil pour la durée du procès. Selon la requête, la dame «est particulièrement inquiète du fait que M. Desparois laisse la chatte se promener à l’extérieur de la roulotte».

«Si elle se sauve, je ne peux même pas imaginer ce qui pourrait lui arriver. Dans un camping, il y a des animaux sauvages et elle ne peut pas se défendre», s’inquiète Mme Criniti. De son côté, M. Desparois assure qu’il ne laisse jamais la chatte sortir.

Mme Criniti a déposé une requête qui sera entendue le 29 octobre au palais de justice de Saint-Jérôme. Elle réclame la garde de Miley et 1000 $ à M. Desparois pour les difficultés et les inconvénients causés par son attitude.
8379

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires