Élections Barreau 2015

Un ex-bâtonnier du Québec vote Me Khuong

Main image

Céline Gobert

2015-05-19 15:00:00

À trois jours de la clôture des votes dans la course au bâtonnat, un ancien bâtonnier du Québec offre son soutien à la candidate Lu Chan Khuong…

Me Pierre Chagnon a officiellement donné son appui à Me Khuong
Me Pierre Chagnon a officiellement donné son appui à Me Khuong
C’est officiel : Me Lu Chan Khuong bénéficie du soutien de l’ancien bâtonnier Me Pierre Chagnon, ainsi que de plusieurs avocats dont : Me Charles Belleau du Barreau de l’Outaouais, Me Albert Bellemare du Barreau de Montréal, Me Gérard Desjardins du Barreau de l’Outaouais, Me Louis Fortier du Barreau de Saint-François et Me Michèle St-Onge du Barreau de Longueuil.

Dans une lettre envoyée à Droit-inc, intitulée « Pourquoi Me Khuong doit devenir bâtonnière », l’ancien bâtonnier du Québec Me Chagnon explique qu’il votera pour la candidate Khuong qui selon lui « s’implique sans relâche au Barreau depuis 2002. »

Voici la lettre :

Pourquoi Me Khuong doit devenir bâtonnière

Les avocates et avocats du Québec éliront leur bâtonnièr(e) vendredi le 22 mai prochain.

Il leur reste quelques jours pour voter. Leur choix sera déterminant pour les deux prochaines années.

Notre vote va à Me Lu Chan Khuong, avocate émérite (Ad.E.), pour plusieurs raisons. Avocate depuis 1998, elle s’implique sans relâche au Barreau depuis 2002. Elle a présidé le Jeune Barreau de Québec avant de devenir Bâtonnière de Québec et vice-présidente du Barreau du Québec. Dans ce dernier rôle, elle a veillé sur les finances du Barreau qu’elle a gérées avec brio, enregistrant un surplus de plus de 2.3 millions $.

C’est à sa rigueur et à sa compétence que les membres doivent la réduction de prime à laquelle ils auront droit dans quelques mois.

Sa mission ne doit pas s’arrêter là. Les finances du Barreau ont besoin d’un sérieux redressement qu’elle est seule en mesure d’assurer grâce à ses compétences de bachelière en finances et de détentrice d’un MBA. La cotisation annuelle et le coût de l’assurance professionnelle ont augmenté en flèche au cours des dernières années. Une sérieuse réflexion s’impose tant pour les membres qui payent chèrement que pour un rôle plus dynamique du Barreau dans la société d’aujourd’hui. Me Khuong est également membre d’un deuxième ordre professionnel, à savoir l’Ordre des administrateurs agréés du Québec.

Les avocates et avocats ont besoin d’une bâtonnière qui comprend la réalité de l’immense majorité d’entre eux qui oeuvrent au sein de bureaux petits et moyens, en entreprise et au service de l’Etat.

Le Barreau doit prôner une profession inclusive.

Spécialisée dans la défense des victimes d’accident, Me Khuong connaît bien les problèmes liés à l’accessibilité à la justice. Elle connaît l’aide juridique, la justice administrative et les problèmes auxquels sont confrontés les citoyens ordinaires. Elle a un plan www.votrebarreau.ca. Elle pourra supporter les gouvernements dans le recherche de remèdes au profit des milliers de justiciables québécois qui n’ont toujours pas véritablement accès à la justice. A ce sujet, sa proposition d’encourager les avocats à effectuer annuellement 15 heures de travail probono (créditées en formation continue) tombe à point.

Avec Lu Chan Khuong au bâtonnat, nous aurons un Barreau rajeuni, dynamique et impliqué dans la société. Il est grand temps que les 25 000 avocates et avocats du Québec se donnent une représentante qui parlera haut et fort pour une justice mieux comprise, plus efficace, plus accessible et plus respectée.


Me Lu Chan Khuong
Me Lu Chan Khuong
Dans ces premières élections du Barreau du Québec, les divers soutiens affichés par les candidats sont de haute importance. Me Luc Deshaies fut d’ailleurs le premier à rendre publique une liste d’appuis des bâtonniers et bâtonniers de section le soutenant. On se souvient de la petite polémique qui a suivi la publication d’une première liste d’appuis pour laquelle le candidat Deshaies n’avait pas obtenu l’accord de plusieurs des cités.

Dans une vidéo officielle disponible sur sa plateforme on trouve notamment Me Johanne Brodeur, bâtonnière sortante du Barreau du Québec et ancienne bâtonnière de Longueuil dont la prise de position, alors qu’elle figure encore sur l’organigramme du Barreau, a suscité quelques interrogations.

Plusieurs autres bâtonniers y affichent sans équivoque leur soutien à Me Deshaies : Me Peggy Warolin, bâtonnière d'Abitibi-Témiscamingue, Me Louis-François Asselin, bâtonnier de Laurentides-Lanaudière, Me Claude Villeneuve, bâtonnier de St-François, Me Jean-Rock Genest, bâtonnier de la Côte-Nord, Me Isabelle Boillat, ancienne bâtonnière de Saguenay-Lac St-Jean et Me Maryse Dubé, bâtonnière de Richelieu.

Dans une lettre d’appuis signée par les précités et dont Droit-inc a obtenu copie, ils indiquent avoir « vu Luc Deshaies travailler au Conseil général Barreau du Québec, notamment à l'occasion des discussions pour la mise en place de la nouvelle gouvernance ».

Selon eux, Me Deshaies « a su être un rouage important pour arriver à un consensus en travaillant avec ses collègues de l’ensemble du Québec. Il a certainement démontré les qualités que les membres du Barreau doivent rechercher dans leur prochain bâtonnier du Québec (...) ».

Vous n’avez pas encore voté ? Vous avez jusqu’au 22 mai à 16h00 pour faire votre choix ! À vos clics !
14222

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires