Nouvelles

Cavalia poursuivi pour 1,3 million $

Main image

Agence Qmi

2015-06-18 14:45:00

Deux artistes équestres ayant dirigé Cavalia à ses débuts réclament pas moins de 1,3 million de dollars à leur ancien employeur pour de nombreuses sommes impayées…

Cavalia poursuivi pour 1,3 million $
Cavalia poursuivi pour 1,3 million $
« Malgré les demandes répétées de paiement, Cavalia refuse ou néglige de payer », déplorent Magali Delgado et Frédéric Pignon dans une poursuite civile rendue publique ce mercredi au palais de justice de Montréal.

Les deux artistes, qui sont aussi éleveurs de chevaux dans le sud de la France, expliquent avoir commencé à discuter de Cavalia en 2000 avec le cofondateur du Cirque du Soleil Normand Latourelle.

En 2002, Delgado et Pignon avaient signé un contrat, qui a été renouvelé en 2006 puis en 2008. Sauf que Cavalia aurait omis de leur verser d’importants montants: cachets d’artistes, somme due pour la vente de chevaux, et même 350 euros pour une paire de bottes.

Chevaux

Dans la poursuite déposée en Cour supérieure du Québec, les deux artistes donnent en exemple la vente de trois chevaux à Cavalia en 2009.

Famoso, Edros et Iman avaient été négociés à 120 000 euros, mais Cavalia n’a payé que le tiers de la somme due.

« Cavalia prétend maintenant ne pas devoir payer les chevaux puisqu’ils ne sont apparemment plus utilisés aux fins de représentation, ce que Delgado et Pignon nient », indique la poursuite.

Redevances

Le plus gros montant concerne toutefois les redevances, qui représentent 0,35 % des revenus de billetterie. Depuis 2002, les montants s’élèvent à plus d’un million de dollars.
Cavalia aurait aussi omis de verser des cachets d’artistes de 7250 dollars par semaine de représentations, soit un total de plus de 50 000 dollars.

Delgado et Pignon déplorent également que Cavalia les empêche de faire le suivi des spectacles depuis qu’ils ont quitté l’équipe en 2008 « après plusieurs années d’étroite collaboration ».

« Malgré les efforts constants (...) pour rester en contact avec l’équipe de Cavalia, Cavalia refuse leur aide et support, et ce, bien que la philosophie initiale du spectacle est la leur et qu’ils veulent simplement s’assurer que cette même philosophie soit maintenue », déplorent-ils dans leur poursuite.
Joint par l’Agence QMI, Cavalia s’est limité à dire de la poursuite qu’elle est « totalement non fondée ».
7959

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires