Nouvelles

En cour à cause du BBQ de son voisin

Main image

Mathieu Galarneau

2020-02-03 12:00:00

L’homme ne pouvait sentir son voisin… ni son BBQ. Cela l’a amené devant le tribunal.

Photo : Shutterstock
Photo : Shutterstock
Un homme qui s’en est pris à trois reprises sur trois ans à son voisin parce qu’il cuisinait sur son BBQ a obtenu une absolution conditionnelle, mercredi.

L’homme de 63 ans, Réjean Pouliot, semblait sincère lors de sa comparution devant le juge Sébastien Proulx, selon ce qu’a pu observer sur place Le Journal de Québec. Il a dit « regretter vraiment » les événements litigieux avec son ancien voisin, un agent correctionnel de l’Établissement de détention de Québec.

C’est que, dérangé fortement par l’utilisation que son voisin faisait de son BBQ et de la fumée qui s’en dégageait, Pouliot a décidé d’y verser de l’eau entre les craques de son balcon.

L’année suivante, le sexagénaire y est plutôt allé d’insultes verbales envers son voisin alors qu’il cuisinait, le traitant de « criss de vidange de screw » et de « morceau de cochon ».

Finalement, le jour de son procès, Pouliot a servi un regard menaçant à son voisin en lui disant qu’il ne rirait pas de lui.

Le juge Proulx a pris son temps avant d’entériner la suggestion commune de la procureure Valérie Bélizaire Joseph et de l’avocat de la défense, Patrick Lamarre. Ce sont les propos de Pouliot, au-delà de ses gestes, qui ont perturbé le magistrat.

« Il s’agit là d’un facteur aggravant qui me préoccupe beaucoup. »

Pouliot a répondu : « J’étais juste à boutte! J’avais plus de portes de sortie... Il faisait du BBQ trois soirs par semaine! J’ai appelé mon propriétaire, j’ai appelé la ville, les pompiers… »

Dans le cadre de son absolution conditionnelle, le sexagénaire devra garder la paix pendant deux ans et rembourser la somme de 790$ à son ancien voisin, qui a dû déménager.
4117

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires