Nominations

18 nouveaux associés pour BLG

Main image

Camille Laurin-desjardins

2021-01-04 15:00:00

Dix-huit avocats font partie des nouveaux associés annoncés par le cabinet national. Mais seulement trois du bureau de Montréal. Qui sont-ils?

Le moins qu’on puisse dire, c’est que 2020 a été rude. En ce début d’année plein d’espoir, 18 avocats de BLG (dont 3 Québécois) commencent quant à eux l’année du bon pied, alors que le cabinet a annoncé qu’ils devenaient associés.

Les trois nouveaux associés au bureau de Montréal sont Josiane Brault, Karine Fahmy et Andrew Hodhod. En voici un peu plus à leur sujet.

Josiane Brault. Photo : Site web de BLG
Josiane Brault. Photo : Site web de BLG
Josiane Brault

Cette avocate pratiquant en litige civil et commercial est chez BLG depuis le tout début de sa carrière : « Je suis un bébé BLG : j’ai été recrutée dans le cadre de la course aux stages de 2006 », nous confie-t-elle.

Elle oeuvre en droit des assurances, en responsabilité du fait du produit et en responsabilité civile. Elle représente notamment des fabricants de produits, des compagnies d’assurance et des fabricants automobiles.

« Cette année inédite se termine donc sur une note des plus réjouissantes et, pour moi, 2020 restera une année particulièrement mémorable », affirme celle qui est maman d’une fillette de deux ans et demi.

Devenir associée au sein de son cabinet a toujours été un but pour Me Brault. Si elle y est arrivée, aujourd’hui, elle estime que c’est notamment parce qu’elle a toujours été très dévouée : envers son travail, ses clients, son cabinet.

« Nos clients me voient comme une conseillère stratégique, créative, attentive, rapide, humaine, pratique et disponible, détaille-t-elle. J’ai également acquis beaucoup de visibilité au cours des dernières années en participant à plusieurs procès d’envergure, en m’exprimant lors de conférences, en rédigeant des articles et m’investissant auprès de diverses associations. »

L’avocate a également approfondi ses connaissances dans plusieurs domaines du droit, comme le droit des assurances, la responsabilité du fait du produit, la responsabilité professionnelle des entrepreneurs généraux et spécialisés, les véhicules autonomes, la responsabilité médicale/hospitalière, la rupture de contrat et les dommages corporels.

Quelques conseils, pour les plus jeunes qui rêvent de devenir associés? « Travailler par plaisir, croire en ses rêves, se donner des objectifs à atteindre et trouver de bons mentors. »

Karine Fahmy. Photo : Site web de BLG
Karine Fahmy. Photo : Site web de BLG
Karine Fahmy

L’avocate oeuvrant en litige et en droit commercial est elle aussi un bébé BLG. La Barreau 2014 a commencé à travailler au sein de ce cabinet en 2012, comme étudiante.

Sa pratique est axée sur l’arbitrage civil et commercial, plus précisément sur les différends contractuels dans divers secteurs et industries (notamment l’aéronautique et le pharmaceutique), les recours extraordinaires et les réclamations en matière de construction.

Et pour elle aussi, devenir associée était un rêve professionnel. Inutile de dire que cette nouvelle est venue clore 2020 de magnifique façon, pour celle qui est encore en congé de maternité.

Elle aimerait d’ailleurs servir de modèle pour « toutes ces jeunes avocates qui désirent un jour fonder une famille tout en s’épanouissant professionnellement en pratique privée, et leur démontrer que l’un n’empêche pas l’autre! »

La nouvelle associée croit que son éthique de travail et son dévouement pour le cabinet lui ont permis de se démarquer et de gagner la confiance des avocats et des associés avec qui elle a travaillé.

Bien sûr, cela demande des sacrifices. « Je consacre effectivement beaucoup de temps et d’énergie à ma pratique, mais je crois qu’avec un peu de discipline, il est tout à fait possible de conserver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle! »

Andrew Hodhod. Photo : Site web de BLG
Andrew Hodhod. Photo : Site web de BLG
Andrew Hodhod

L’avocat en droit des affaires a lui aussi commencé sa carrière chez BLG comme étudiant en 2012, mais au bureau de Toronto. Membre du Barreau de l’Ontario depuis 2014, il a été admis à celui du Québec en 2016. Le diplômé de McGill oeuvre maintenant majoritairement au bureau de Montréal.

Sa pratique est axée sur les prêts, le financement à effet de levier, les transactions garanties et les restructurations, notamment.

Il représente des institutions financières, des prêteurs privés et des emprunteurs dans le cadre de financements privés et publics, notamment des opérations syndiquées et transfrontalières, des acquisitions et des financements à effet de levier et des opérations de financement garanties par des actifs.

Les autres nouveaux associés
  • Kyle Denomme, Droit des sociétés et marchés financiers, Toronto

  • Ben Keen, Droit des sociétés et marchés financiers, Toronto

  • Andrew McLean, Droit des sociétés et marchés financiers, Toronto

  • Krstina Skocic, Droit des sociétés et marchés financiers, Toronto

  • Graeme Boocock, Droit des affaires spécialisé, Ottawa

  • Michael Damiani, Droit des affaires spécialisé, Vancouver

  • Ryan Laity, Droit des affaires spécialisé, Vancouver

  • Grace Pereira, Droit des affaires spécialisé, Toronto

  • Jake Cabott, Droit commercial et construction, Vancouver

  • Jessica Cameron, Droit commercial et construction, Calgary

  • Erin Cutts, Droit commercial et construction, Calgary

  • Andrew Pozzobon, Droit commercial et construction, Calgary

  • Ziad Yehia, Droit commercial et construction Toronto

  • Katherine Ayre, Litiges spécialisés, Toronto

  • Edona Vila, Litiges spécialisés, Toronto

7837

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires