Nouvelles

Justice Pro Bono dévoile ses chiffres

Main image

Audrey Bonaque

2021-06-29 12:00:00

Malgré la pandémie, les cliniques juridiques offertes par Justice Pro Bono se portent plus que bien...

Mes Pascale Rémillard et Hélène Potvin. Source : LinkedIn
Mes Pascale Rémillard et Hélène Potvin. Source : LinkedIn
Justice Pro Bono fait le point sur sa dernière année et annonce le retour de ses cliniques juridiques à l’automne dû à une forte demande.

« Nos bénévoles ont pu constater que la pandémie avait eu des impacts sur plusieurs familles déjà fragiles et ont prodigué des conseils adaptés à leur situation particulière. Cette année, 150 parents ont ainsi pu bénéficier des services multidisciplinaires sans frais offerts par Porte 33 de Justice Pro Bono ainsi que l’accès à des outils d’information adaptés à leur situation », a indiqué Me Pascale Rémillard, coordonnatrice de projets chez Justice Pro Bono.

Pour l’année 2020-2021, environ 150 parents ont pu rencontrer les bénévoles des cliniques juridiques en droit de la famille, appelées ''Porte 33'' qui fait référence à l’article 33 du Code civil du Québec relatif aux droits et intérêts de l’enfant.

« Nous saluons le travail de Justice Pro Bono qui œuvre chaque semaine auprès de parents vivant une séparation. Nous savons à quel point cette étape peut être éprouvante : l’augmentation du nombre de participants à chaque année nous indique que ''Porte 33'' répond à un besoin grandissant (...) », a souligné Me Hélène Potvin, présidente de la Chambre des notaires du Québec.

Comment ça fonctionne ?

Ce service est offert aux parents qui vivent ou qui ont vécu ou envisagent une séparation que ce soit d’une démarche conjointe ou individuelle.

Ils peuvent consulter individuellement gratuitement et en toute confidentialité un avocat ou un notaire bénévole et un intervenant d’un organisme communautaire familial. Ceux-ci donnent des informations sur :
  • Le droit de la famille et le processus judiciaire

  • Les ressources disponibles pour le parent et sa famille

  • Les façons d’accompagner sa famille dans la séparation


Pour répondre à la forte demande, des rencontres en visioconférence seront organisées à l’automne 2021.

Les personnes intéressées peuvent répondre au formulaire en ligne sur Justice Pro Bono et l’organisme leur donnera une date et heure, selon leurs disponibilités.

Financé par la Chambre des notaires du Québec, Justice Pro Bono organise des cliniques juridiques pour la population depuis plus de deux ans. Des avocats, notaires et intervenants psychosociaux se portent chaque année volontaire pour y participer.

D’autres outils

Un livre électronique intitulé ''Porte 33 - S’orienter dans la séparation familiale'' est aussi mis à la disposition gratuitement aux parents qui se séparent. On peut y trouver des outils grâce à des conseils d’intervenants issus des milieux juridique et psychosocial.

En collaboration avec l’organisme Première ''Ressource aide aux parents'', il y a aussi des courtes capsules vidéos disponibles en ligne qui abordent différents sujets dont la médiation, les modalités de garde et les besoins des enfants.
3336

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires