Nouvelles

Demande d’action collective contre Pfizer

Main image

Didier Bert

2022-03-17 10:15:00

Un cabinet dépose une demande d’action collective contre un géant pharmaceutique. Qui sont les avocats ?

Me Caroline Perrault et Me Erika Provencher. Sources: Sites web de Siskinds Desmeules et de Pfizer
Me Caroline Perrault et Me Erika Provencher. Sources: Sites web de Siskinds Desmeules et de Pfizer
Deux citoyens, Denise Appleton et Roy Appleton, mettent en cause le médicament Xeljanz de la firme pharmaceutique Pfizer.

Ils allèguent qu’un médicament commercialisé par la firme leur a causé respectivement des dommages à leur santé, ainsi que du stress et de l’anxiété.

Les demandeurs sont représentés par Me Caroline Perrault et Me Erika Provencher, du cabinet Siskinds Desmeules. Cette demande englobe deux groupes correspondant chacun à une situation différente, celle de Denise Appleton et celle de Roy Appleton.

Cancer de la peau

En novembre 2020, Denise Appleton s’est vue prescrire le médicament Xeljanz XR pour traiter de l’arthrite rhumathoïde. Elle a pris ce traitement durant six mois.

Elle a cependant reçu, cinq mois plus tard, un diagnostic de carcinome, une forme de cancer de la peau. Son rhumatologue lui aurait alors recommandé d’arrêter de prendre son traitement de Xeljang XR.

Denise Appleton a ensuite subi en juillet 2021 une intervention chirurgicale pour retirer les tissus cancéreux, ce qui lui a laissé une cicatrice permanente. Des complications l’auraient contraint à faire trois nouveaux séjours à l’hôpital, deux mois après l’opération, en plus de 25 séances de radiothérapie.

La demanderesse doit à ce jour suivre des traitements permanents, avec des conséquences sur ses activités quotidiennes, des douleurs, de l’insomnie, ainsi que des difficultés à prendre soin de sa fille, qui souffre de retard mental.

Pas d’avertissement

Denise Appleton dit n’avoir reçu aucun avertissement avant de prendre le médicament Xeljanz XR. Elle affirme qu’elle n’aurait jamais pris ce médicament si elle avait été informée de ces risques.

Or, dès le 25 février 2019, la Food and Drug Administration (FDA) américaine avait alerté le public au sujet d’un essai clinique portant sur la prise de fortes doses de Xeljanz. La FDA mettait en garde contre le risque de problèmes cardiovasculaires et de cancers.

Le 2 décembre 2020, Santé Canada constatait de son côté une incidence accrue de thromboses chez des patients traités avec le Xeljanz.

En février et en avril 2021, la FDA et Santé Canada alertaient respectivement sur des cas de cancer apparus chez des patients et des participants à des essais, tous traités avec le Xeljanz.

À compter du 9 décembre 2021, la monographie du médicament a été modifiée pour ajouter des risques de problèmes cardiovasculaires, de cancers et de mortalités dues à différentes causes.

Stress et anxiété

De son côté, Roy Appleton dit souffrir de stress et d’anxiété, en raison du diagnostic de cancer d’un membre de sa famille. Il doit également assurer davantage de tâches à son domicile pour prendre soin d’une proche, et il a besoin d’aide pour cela.

Les demanderesses réclament le paiement d’une compensation pour les dommages corporels, moraux et matériels qu’elles ont subis.

Contactées par Droit-inc, les parties n’avaient pas répondu à nos demandes d’entretien au moment d’écrire ces lignes.
4731

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires