Nouvelles

Pour une loi plus juste sur l’aide médicale à mourir

Main image

Nadia Agamawy

2024-03-15 13:30:28

Source: Shutterstock
Dans une lettre conjointe, trois ordres professionnels, dont le Barreau, réclament l’autorisation des demandes anticipées d’aide médicale à mourir.

Le Barreau du Québec, le Collège des médecins du Québec et l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec ont conjointement demandé au gouvernement canadien d'autoriser les demandes anticipées d'aide médicale à mourir (AMM).

Ils soulignent que la Loi sur les soins de fin de vie au Québec a récemment élargi l’accès à l’AMM pour les personnes souffrant de maladies cognitives, telles que la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Cependant, ils regrettent que le Code criminel canadien ne permette pas actuellement l’utilisation anticipée de l’AMM pour ces personnes, les privant donc de la possibilité d’un soulagement dans des conditions qui leur sont dignes et créant une disparité législative préoccupante.

En exhortant le gouvernement fédéral à aligner sa législation sur les avancées réalisées au Québec, les trois ordres mettent en avant l’importance de garantir des droits assurant la dignité humaine jusqu’à la fin de la vie.

298

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires