Nouvelles

Une autre action collective contre le Procureur Général du Québec

Main image

Marie-ève Buisson

2024-03-25 10:15:02

L’avocat Justin Wee. Source: Arsenault Dufresne Wee Avocats
Une demande d’action collective a été intentée contre le Procureur Général du Québec. L’avocat derrière?

L’avocat Justin Wee du cabinet Arsenault Dufresne Wee Avocats a déposé une action collective contre le Procureur général du Québec.

Cette affaire concerne le défaut de l'Établissement de détention de Montréal (Bordeaux) de permettre aux personnes qui y sont incarcérées de bénéficier de leur droit d'accès à la cour extérieure au moins une heure par jour.

Le demandeur Danny William Perez a été incarcéré à l’Établissement de détention de Montréal (EDM) entre le 31 mars 2023 et le 31 octobre 2023.

Lors de sa détention, il dit qu’il n’a pas eu accès à la cour extérieure à plusieurs reprises. Plus précisément, du 1er avril 2023 au 7 novembre 2023, le demandeur n’aurait pas eu accès à une heure de sortie dans la cour extérieure au moins 143 jours sur 220, soit près de 65% du temps de son incarcération.

Danny William Perez et d’autres membres du groupe ont alors formulé plusieurs plaintes, dont certaines sont restées sans réponse, alléguant « la violation » de leur droit d’accès à la cour extérieure un minimum d’une heure par jour.

Ainsi, la violation au droit d’accès à la cour extérieure par le défendeur aurait causé au demandeur des symptômes d’anxiété, d’irritabilité et de détresse psychologique.

Ici, les membres du groupe sont: « toutes les personnes incarcérées dans l’Établissement de détention de Montréal ayant été privées de leur droit de prendre au moins 1 heure par jour de promenade ou d’exercice physique en plein air, depuis le 1ᵉʳ janvier 2022 jusqu’au jugement à intervenir ».

En raison de ce préjudice, le requérant réclame pour lui-même ainsi que pour chaque membre du groupe, une somme de 1 500 $ par jour de privation de son droit d’accès à la cour extérieure à titre de dommages-intérêts compensatoires.

À titre de dommages-intérêts punitifs pour les atteintes à la sécurité et la dignité des membres du groupe, le demandeur réclame donc pour lui-même et les membres du groupe, une somme totale de 2 000 000$.

1070

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires