Nouvelles

Chute des recrutements latéraux

Main image

Didier Bert

2024-04-03 10:30:38

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Les passages d'avocats d'un cabinet à l'autre ont connu un recul historique en 2023 aux États-Unis…

Depuis la pandémie, les recrutements latéraux ont connu une évaluation chaotique aux États-Unis.

Après avoir augmenté de 111 % en 2021, ils avaient reculé de 12 % en 2022. Et voilà que les mouvements d'avocats entre cabinets ont connu une chute de 35 % en 2023, selon un rapport de la National Association for Law Placement (NALP), cité par Reuters.

Un tel recul n'avait pas été observé depuis 2010, au lendemain de la crise financière.

Cette fois, la baisse des recrutements latéraux suggère que les cabinets d'avocats prévoient une baisse de la demande dans les années à venir. C'est que plusieurs indicateurs montrent que les cabinets entendent limiter la croissance de leurs effectifs. Ainsi, les offres d'emploi d'été ont reculé de 19 % l'an passé.

Les recrutements latéraux d’associés ont relativement moins diminué, avec un recul limité à 10 % en 2023, mais cela survient après une augmentation de 5,5 % en 2022. Et ce sont les grands cabinets, ceux comptant plus de 500 avocats, qui ont le plus réduit ce type d’embauches: leurs recrutements latéraux d'associés ont chuté depuis de 19 %.

« Nous pouvons clairement voir que les guerres de talents de 2021 ont conduit de nombreux cabinets à dévier de leurs stratégies de croissance par rapport à ce que les tendances à long terme auraient pu suggérer », indique une déclaration de la NALP.

Par contre, les cabinets de taille modeste ont davantage attiré dans ce domaine. Leurs recrutements latéraux d’associés ont augmenté de plus de 21 %. Quant aux cabinets employant entre 250 et 500 avocats, leurs embauches latérales d'associés ont augmenté de 8 %.

316

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires