Fusions et acquisitions

Chute des fusions et acquisitions: quels cabinets se démarquent?

Main image

Didier Bert

2024-04-09 14:15:29

Source: DALL·E
Source: DALL·E
Le marché canadien des fusions et acquisitions chute de près de 30 % au premier trimestre 2024. Quels cabinets se démarquent?

Au Canada, l’activité de fusions et acquisitions connaît un piètre premier trimestre 2024.

Le nombre de transactions annoncées qui incluent une entreprise canadienne est en recul de 29 % comparativement à la même période un an plus tôt, selon le classement LSEG Global Mergers & Acquisitions Review. En valeur, la baisse atteint 23 %.

Parmi les bureaux impliqués, Osler Hoskins & Harcourt se démarque pour le montant total des transactions annoncées (13,7 milliards $US), devant Goodmans (11,3 milliards $US) et Paul, Weiss (8,0 milliards $US).

En nombre de transactions annoncées, c’est Fasken (67) qui se positionne le mieux, loin devant Osler Hoskins & Harcourt (26) et Stikeman Elliott (24).

Les chiffres ne sont guère réjouissants non plus, quand on regarde les transactions complétées, en baisse de 12 % en valeur, et en recul de 29 % pour le nombre d’opérations incluant des entreprises canadiennes.

De ce point de vue, c’est Sullivan & Cromwell (18,8 milliards $US), Stikeman Elliott (16,1 milliards $US et Blakes (12,1 milliards $US) qui s’en sortent le mieux en termes de montants de transactions.

Pour la valeur des transactions complétées, là aussi Fasken (67) est devant, précédant Stikeman Elliott (24) et Gowling WLG (23).

Marché mondial en croissance

Au niveau mondial, l’activité en fusions et acquisitions connaît au contraire un rebond important.

Si l'année 2023 avait été décevante en matière de fusions et acquisitions, le premier trimestre 2024 a donné lieu à un rebond de 38 % du marché mondial comparativement à la même période un an plus tôt, selon le classement mondial LSEG Global Mergers & Acquisitions Review.

L'activité mondiale de fusions et acquisitions s’élève à 797,6 milliards de dollars US pour le premier trimestre.

Le nombre de transactions annoncées est toutefois en recul de 31 % par rapport au premier trimestre de l'année 2023. Ce sont 10 700 transactions qui ont été annoncées depuis le 1er janvier, soit le niveau le plus bas depuis neuf ans.

Le marché a été tiré vers le haut par les méga-opérations, celles d’une valeur de 10 milliards $US et plus, dont le nombre a doublé, alors que le marché intermédiaire est en recul de 19 %.

Les transactions annoncées dans les secteurs de l’énergie et de l’électricité ont totalisé des montants supérieurs de 80 % à ceux annoncés un an plus tôt, pour un total de 145,7 milliards $US.

Les États-Unis se sont mis en évidence au cours de ce premier trimestre, puisque 61 % des fusions et acquisitions mondiales ont été annoncées chez nos voisins du sud. C’est bien le dynamisme transactionnel américain qui explique ce chiffre, puisque le marché américain connaît une hausse de 78 % par rapport au premier trimestre 2023.

Trois cabinets d'avocats se sont particulièrement démarqués au cours de ce premier trimestre faste. Skadden (150,2 milliards $US), Wachtell Lipton Rosen & Katz (147,9 milliards $US) et Paul, Weiss (148,8 milliards $US) se taillent la part du lion, en conseillant 56 % de la valeur mondiale des fusions et acquisitions annoncées.

Mais en nombre de transactions annoncées, ce sont Goodwin Procter (161), Kirkland & Ellis (151) et Latham & Watkins (129) qui sont les plus prolifiques.

852

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires