Nominations

Vague de nominations du conseil des ministres

Main image

Didier Bert

2024-04-24 15:00:49

François Aubé et Lyne Létourneau. Sources: Courtoisie et ULaval
François Aubé et Lyne Létourneau. Sources: Courtoisie et ULaval
Le conseil des ministres a procédé à la nomination d’une douzaine de juristes. Qui sont-ils?

Le printemps commence bien pour plusieurs juristes nommés par le conseil des ministres.

Me François Aubé est nommé à nouveau membre du Tribunal administratif du travail (TAT).

Assermenté en 1986, Me Aubé a exercé en pratique privée chez Coutu, Fortin, Bureau, Aubé, avant de se joindre à la Commission des lésions professionnelles à titre de conciliateur, puis de commissaire. Il est membre du TAT depuis 2016.

Me François Aubé détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en administration des affaires de l’UQAM, ainsi qu’un baccalauréat en philosophie de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Me Jacques Degré est nommé à nouveau membre du Tribunal administratif du travail, où il agit comme coordonnateur.

Admis au Barreau en 1986, Me Degré a été avocat-conseil pour l’Union des travailleurs accidentés de Magog-Orford, avant d'exercer successivement chez Pelletier, Gagnon et associés, puis chez Parizeau, Cliche, Cloutier & associés.

Il œuvre ensuite durant 18 années comme avocat plaidant pour les Travailleurs et travailleuses unis(es) de l'alimentation et du commerce (TUAC) – Local 509, avant de se joindre à la Commission des lésions professionnelles comme commissaire.

Me Jacques Degré détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke.

Me Michel Sansfaçon est nommé à nouveau membre du Tribunal administratif du travail.

Avocat depuis 1991, a été président du bureau de révision paritaire, en début de carrière. Il exerce ensuite successivement au Centre de formation des représentants patronaux à la CLP (CFRP), puis à l’Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (A.P.C.H.Q.) pour la région de Québec.

En 2004, Me Sansfaçon pratique comme avocat à l’Association de santé et sécurité des industries de la forêt du Québec, avant d’être nommé commissaire à la Commission des lésions professionnelles.

Me Michel Sansfaçon détient un baccalauréat en droit de l’UQAM.

Lyne Létourneau est nommée membre de la Commission de l’éthique en science et technologie (CEST).

Mme Létourneau est professeure au département des sciences animales de l’Université Laval, où elle enseigne l’éthique de l’agriculture et de l’alimentation. Elle est également vice-doyenne aux études de la faculté des sciences de l'agriculture et de l’alimentation.

Elle est l’auteure de plusieurs publications relatives au droit de la protection des animaux, à la gouvernance des biotechnologies agricoles, à l’éthique animale et aux enjeux éthiques soulevés par la modification génétique des animaux et des plantes. Elle est également l’auteure du livre L’expérimentation animale : l’homme, l’éthique et la loi (1990) et la directrice de l’ouvrage collectif Bio-ingénierie et responsabilité sociale (2006).

Mme Létourneau a été membre du Comité consultatif canadien sur la biotechnologie (CCCB) de 2002 à 2007 et membre du Comité de travail sur les nanotechnologies en agroalimentaire de la Commission de l’éthique de la science et de la technologie (CEST) de 2009 à 2011. Elle a aussi été membre du comité de direction de l’Institut d’éthique appliquée (IDÉA) de l’Université Laval de 2004 à 2012.

Lyne Létourneau détient un baccalauréat et une maîtrise en droit de l'Université de Montréal, ainsi qu'un doctorat en droit spécialisé en éthique de l'Université d'Aberdeen.

Geneviève Bich et Marta Acevedo. Source: LinkedIn
Geneviève Bich et Marta Acevedo. Source: LinkedIn

Me Geneviève Bich est nommée à nouveau membre indépendant du conseil d’administration d’Hydro-Québec.

Inscrite au tableau de l’Ordre en 1991, Me Bich est vice-présidente en charge des ressources humaines chez Metro.

Entrée comme avocate chez Bell Canada au début des années 1990, Me Geneviève Bich a gravi les échelons au point de devenir vice-présidente aux ressources humaines et aux relations de travail, puis vice-présidente au bureau du chef de direction.

Elle exerce ensuite comme cheffe stratège en charge des talents chez Groupe Dynamite, puis comme vice-présidente chez Aimia.

Me Geneviève Bich détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal, et un baccalauréat ès arts avec une majeure en psychologie de l'Université McGill.

Marta Acevedo est nommée à nouveau membre du conseil d’administration de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Inscrite au Barreau de l’Argentine, Me Acevedo est depuis deux ans directrice régionale chez Développement économique Canada pour les régions du Québec. Elle a été conseillère aux affaires corporatives du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières, puis conseillère cadre aux affaires corporatives du Centre de santé et de services sociaux de Trois-Rivières.

En 2015, elle rejoint le CIUSSS de la Mauricie et du Centre du Québec à titre de commissaire locale adjointe aux plaintes et à la qualité de services par intérim pour le Centre de santé et de service sociaux de Trois-Rivières. Elle est ensuite coordonnatrice aux affaires juridiques au CIUSSS.

Marta Acevedo détient un baccalauréat en droit de l'Universidad Austral en Argentine, un baccalauréat en droit de l'Université Laval, et une maîtrise en administration publique de l'École nationale d'administration publique (ÉNAP).

Chantale Trahan et Chantal Boucher. Source: Courtoisie
Chantale Trahan et Chantal Boucher. Source: Courtoisie

Me Chantal Boucher est nommée à nouveau membre du Tribunal administratif du logement (TAL).

Admise au Barreau en 2007, Me Boucher a d’abord fait carrière à l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), dont elle est devenue conseillère principale aux programmes des audiences pour l’administration centrale à Ottawa.

L'avocate est nommée régisseuse à la Régie du logement en 2019, avant d'être nommée membre du TAL un an plus tard.

Me Chantal Boucher détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal.

Me Suzanne Guévremont est nommée à nouveau membre du Tribunal administratif du logement.

Assermentée depuis 1993, Me Guévremont exerce d’abord comme avocate en droit du logement en pratique privée. Elle est nommée régisseuse à la Régie du logement en 2019, puis membre du TAL en 2020.

Me Suzanne Guévremont détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal, et un baccalauréat en Beaux-Arts de l'Université Concordia.

Me Chantale Trahan est nommée à nouveau membre du Tribunal administratif du logement.

Avocate depuis 1998, Me Trahan a d'abord exercé une vingtaine d'années en pratique privée, en concentrant sa pratique en droit de la famille, de la jeunesse, des personnes et des successions.

Elle a été nommée régisseuse à la Régie du logement il y a cinq ans, avant de rejoindre le TAL.

Me Chantale Trahan détient un baccalauréat en droit et un baccalauréat en science politique de l'Université Laval

Me Michel Huot est nommé à nouveau membre du Tribunal administratif du logement.

Inscrit au tableau de l’Ordre depuis 2002, Me Huot a exercé durant 17 ans au Bureau d’aide juridique Sud-Ouest à Montréal. L'avocat devient régisseur à la Régie du logement en 2019, puis membre du TAL.

Me Michel Huot détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal.

Stéphane Sénécal et Sylvie Bourdon. Source: Courtoisie et LinkedIn
Stéphane Sénécal et Sylvie Bourdon. Source: Courtoisie et LinkedIn

Me Stéphane Sénécal est nommé à nouveau membre du Tribunal administratif du logement.

Avocat depuis 2003, Me Sénécal a été avocat à l’Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), avant de pratiquer en droit administratif en pratique privée.

Il est nommé régisseur à la Régie du logement en 2019, puis membre du TAL.

Me Stéphane Sénécal détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke.

Me Sylvie Bourdon est nommée membre indépendant du conseil d’administration de la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ).

La notaire a œuvré durant près de 20 ans chez Bombardier Transport, comme vice-présidente aux affaires juridiques. Elle a ensuite rejoint la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) dans une fonction similaire.

Me Sylvie Bourdon détient un baccalauréat en droit et un diplôme de droit notarial de l'Université de Montréal.

2569

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires