Nouvelles

Décès d’un pilier d’un grand cabinet

Main image

Didier Bert

2024-06-13 10:15:52

James A. Robb s'est éteint... Source: LinkedIn
James A. Robb s'est éteint... Source: LinkedIn
Un avocat au parcours inséparable d’un grand cabinet québécois est décédé. Qui était-il?

L’avocat à la retraite James A. Robb s’est éteint à l’âge de 94 ans.

Né à Huntingdon, James Alexander Robb a été admis au Barreau en 1955. Il détenait un baccalauréat en droit de l’Université McGill.

Durant ses études, James A. Robb a été rédacteur en chef du McGill Daily, ainsi que président de l'Union des étudiants et de la Société des étudiants.

Me James A. Robb est toujours resté proche de son alma mater. Il a été gouverneur de l'université McGill et président de l'Association des anciens étudiants. En 2007, non seulement la faculté de droit lui a décerné le premier prix soulignant le travail exceptionnel d’un bénévole qui appuie la faculté dans ses activités d’enseignement et de recherche. Créé en son honneur, ce prix, remis annuellement, porte son nom.

« La faculté de droit de l'Université McGill est fière de sa carrière exceptionnelle et de ses contributions à ses communautés. Nous lui sommes reconnaissants de son soutien indéfectible à la faculté de droit pendant des décennies. J’ai eu le plaisir de déjeuner avec Jim à plusieurs reprises et j’ai toujours apprécié ses analyses pointues de la politique, entre autres sujets », salue Me Robert Leckey, le doyen de la faculté de droit de l'Université McGill, dans un message publié sur LinkedIn.

Me James A. Robb a mené la totalité de sa carrière d’avocat chez Stikeman Elliott. où il est entré en 1955. Il était alors le premier étudiant à être embauché par ce cabinet qui venait tout juste d’être fondé. Il rejoint le service des entreprises et des litiges, ou il fera carrière à titre d’associé.

Me Robb était un expert en droit des sociétés et en litige. Il a concentré sa pratique sur les relations entre les gouvernements et les entreprises, le commerce international et la finance.

« James n’était pas seulement un avocat exceptionnel, il était aussi l’une des pierres angulaires de la communauté juridique, sans compter une partie importante de l’historique de notre cabinet », rend hommage le cabinet Stikeman Elliott, par communiqué.

Après avoir pris sa retraite en 2003, Me James A. Robb est devenu avocat-conseil pour Stikeman Elliott.

Au-delà de sa pratique en cabinet, Me James A. Robb s'est largement investi. Il a été le président du programme des industries réglementaires de l’Association des consommateurs du Canada.

Me Robb a été consultant auprès de plusieurs gouvernements provinciaux et fédéraux en matière de réglementation et de législation sur la consommation. Il a été membre du conseil consultatif du Centre d’étude de la réglementation de l’Université McGill.

James A. Robb est intervenu à de nombreuses reprises dans les relations commerciales avec le Japon. En 1993, il a été nommé président du Forum d'affaires Québec-Japon. Il a siégé au sein de nombreux conseils d'administration d'entreprises.

L’avocat a été membre du Comité d’arbitrage de la Chambre de commerce du Canada. Il a présidé le Comité du Barreau du Québec sur la pratique en multidisciplinarité. Il a participé à de nombreux autres comités du Barreau. Le Barreau du Québec l’a désigné avocat émérite pour sa carrière distinguée et ses contributions considérables à la profession juridique.

Passionné de ski, de curling et de tennis, James A. Robb était aussi un mécène pour plusieurs musées, théâtres, symphonies, ballets et opéras.

« La sagesse, la gentillesse et le dévouement inébranlable de James à la pratique du droit ont laissé une marque indélébile sur tous ceux et celles qui l’ont connu. Ses contributions à la profession juridique et son influence sur notre cabinet resteront pour toujours gravées à notre mémoire », ajoute le communiqué de Stikeman Elliott.

James A. Robb laisse dans le deuil son épouse Katherine Robb, ses trois enfants et ses sept petits-enfants.

723

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires