Campus

Une première expérience en cabinet

Main image

Sonia Semere

2024-06-17 15:00:06

Léa Brousseau-Bellavance, Jimmy Marneris et Elissa Louka. Source: Lavery
Léa Brousseau-Bellavance, Jimmy Marneris et Elissa Louka. Source: Lavery
À quoi ressemble une première expérience en cabinet? Droit-inc a échangé avec trois étudiants en droit…

Le cabinet Lavery a récemment annoncé l’arrivée de plusieurs étudiants en droit pour l’été 2024. Parmi eux, on retrouve Léa Brousseau-Bellavance, Jimmy Marneris et Elissa Louka.

Si pour la première, il s’agit du deuxième été chez Lavery, pour les deux autres étudiants, c’est bel et bien leur toute première expérience en cabinet.

Droit-inc leur a posé quelques questions pour savoir quelles étaient leurs attentes, leurs appréhensions et comment ils avaient vécu leurs premiers jours dans les bureaux montréalais du cabinet.

Léa Brousseau-Bellavance nous confie que durant son premier été chez Lavery, l’idée était de découvrir concrètement ce qu’était le droit.

« Je fais mon droit à McGill et on est quand même connu pour parler beaucoup de philosophie du droit et être beaucoup dans la théorie donc j'avais besoin d'être dans la pratique. »

Découvrir tous les domaines de pratique

Découvrir les différentes pratiques, rencontrer les avocats et voir comment ils gèrent leurs dossiers étaient les attentes principales de la jeune femme.

Pour son second été, la jeune étudiante veut désormais se rendre utile et jouer un rôle actif au sein du cabinet. « Je veux voir que je fais une différence au sein des différentes équipes et que mon travail est apprécié. »

De leur côté, Elissa Louka et Jimmy Marneris qui découvrent pour la première fois le quotidien dans un cabinet, l’idée est vraiment de se familiariser avec le plus de domaines de pratique possible.

Au cours des premières semaines, celui qui réalise ses études à l’Université de Montréal a notamment pu découvrir le droit du travail, le droit de la santé et le litige.

« On fait tellement de tout, et les ressources auxquelles on a accès sont importantes, c'est vraiment non négligeable. On apprend très vite et avec une vraie qualité d'enseignement, » assure-t-il.

Les étudiants chez Lavery mentionnent également l’autonomie que leur offre le cabinet. Des mandats leur sont ainsi confiés, gage de la confiance qui leur est accordée.

Entraide et solidarité

Des appréhensions, Elissa Louka qui étudie à l’UdeM en avait assurément à ses débuts. Pour cause, le milieu juridique -en dehors des bancs de la faculté- lui était inconnu.

Un peu nerveuse au départ, la jeune étudiante a rapidement trouvé ses marques en réalisant qu’une quantité importante de ressources allait les accompagner durant le stage.

« On ne va jamais être laissé dans le vide, il y a tellement de personnes à qui tu peux parler, que ce soit les étudiants, les avocats, les parajuristes… »

Un ressenti partagé par Léa Brousseau-Bellavance. L’étudiante à l’Université McGill souligne l’entraide qui règne entre les étudiants.

« Il y a des mandats qui sont difficiles et de longue haleine mais le fait qu'on puisse s'entraider, qu'on soit tous ensemble, ça nous permet d'être un peu décomplexés face à ces problématiques-là et face aux insécurités qu'on peut avoir au quotidien. »

Et à quoi ressemble justement leur quotidien au sein du cabinet? Quelles sont les tâches qui les occupent?

Les étudiants sont principalement amenés à faire de la recherche pour les avocats. Cela va notamment être de la recherche sur des points très précis, de la préparation de procédures et des plans d'argumentation.

« Quand on me donne un mandat, on jase vraiment avec l’avocat. On me permet de comprendre quel est le dossier, quelles sont les parties, quel est le litige... Ces conversations-là sont vraiment utiles et font en sorte que par la suite, mon travail est beaucoup plus pertinent et beaucoup plus précis, » assure Léa Brousseau-Bellavance.

Pour sa part, Jimmy Marneris souligne également le soutien constant des avocats avec qui il est amené à travailler.

« Quand je finis ma recherche pour un mandat, l’avocat va me demander, qu'est-ce que tu en penses? Est-ce que tu es d'accord? Et ça, le fait qu'un avocat revienne vers moi et me demande mon opinion, ça montre vraiment qu’on est valorisé. »

1614

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires