Nouvelles

Un mandat de grève pour des avocats de Montréal

Main image

Marie-Ève Buisson

2024-06-20 13:45:35

Jean-Nicolas Loiselle. Source : LinkedIn
Jean-Nicolas Loiselle. Source : LinkedIn
Une centaine de juristes a voté à 98 % en faveur de moyens de pression pouvant aller à la grève générale illimitée…

Les juristes syndiqués de la Ville de Montréal, affiliés au Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau, se sont dotés d'un mandat de grève à utiliser au moment jugé opportun.

Le principal point de discorde dans les négociations en cours avec la Ville est la question des salaires. Les juristes réclament une rémunération équivalente à celle des procureurs provinciaux et des juristes de l'État.

« Il y a un écart de 7,5 % avec les procureurs provinciaux, il est temps que ça change afin que cesse notamment la perte d'expertise des procureurs de la couronne municipale », mentionne le président de l’unité des juristes de la Ville de Montréal, Jean-Nicolas Loiselle.

Les juristes de Montréal, sans contrat de travail depuis décembre 2023, demandent également la création de 17 nouveaux postes. « La charge de travail actuelle justifie amplement ces nouvelles embauches ».

Selon les juristes, la Ville de Montréal préfère dépenser plus de 2 millions de dollars par an en honoraires d'avocats externes, « à un tarif trois fois plus élevé que celui de nos services juridiques ».

« Ces chiffres sont inquiétants et ils viennent justifier l'embauche de nouveaux juristes. Aucun argument ne peut justifier un refus d'octroyer une rémunération comparable à nos homologues provinciaux. Me Benoît Dagenais a les moyens et les arguments nécessaires pour rétablir l'équilibre et une juste rémunération pour les juristes de la Ville de Montréal », conclut Jean-Nicolas Loiselle.

1405

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires