La poursuite déposée par l'actrice Nicollette Sheridan a été rejetée par un juge américain.
La poursuite déposée par l'actrice Nicollette Sheridan a été rejetée par un juge américain.
Sans trancher sur le fond de l'affaire, le magistrat Michael Stern, de la Cour supérieure, a déterminé que Mme Sheridan aurait dû épuiser ses recours devant un commissaire du travail avant d'intenter une poursuite.

Ce jugement bloque une tentative de l'actrice pour obtenir un nouveau procès à propos d'une poursuite déposée en 2010, concernant son congédiement après qu'elle eut affirmé que le créateur de la série, Marc Cherry, l'avait frappée à la tête sur un plateau de tournage en 2008.

ABC nie avoir congédié l'actrice ou lui avoir causé du tort. M. Cherry et plusieurs dirigeants ont affirmé que la décision d'en finir avec le rôle de l'actrice dans la série avait été prise avant l'incident avec le créateur.

Celui-ci nie avoir frappé Mme Sheridan, disant plutôt lui avoir tapoté la tête pour lui offrir des conseils de direction.

L'avocat de l'actrice a annoncé qu'il irait en appel. Sa cliente réclamait environ 6 millions $ US de la part de ses anciens employeurs.

Une cour d'appel avait estimé en 2012 qu'ABC et Touchstone Television n'avaient pas illégalement congédié l'actrice, mais lui avait permis de poursuivre ses démarches judiciaires.