Voici quelques pistes pour maximiser vos chances de succès
Voici quelques pistes pour maximiser vos chances de succès
Choix des cours, du stage, du cabinet : vous entrez tout juste dans le vaste monde juridique, mais tout se joue déjà. L’Étudiant.fr propose cinq conseils pour vous aider à commencer du bon pied.

1. Se faire un profil généraliste

Dès l’université, n'hésitez pas à assister au plus de cours facultatifs possible, et diversifiez vos expériences par des stages variés ou des échanges universitaires. Les cabinets aiment les candidats capables de s’adapter vite à différents types de situations et dossiers. Vous pourrez ainsi tester plusieurs domaines du droit ; et ne vous inquiétez pas, vous vous spécialiserez naturellement au fil du temps.

2. Trouver un bon stage

La grande majorité des avocats fraîchement assermentés commenceront leur pratique au sein du cabinet dans lequel ils ont complété leur stage de formation professionnelle. Et pour le CV, un stage qui se poursuit en embauche, c’est un vrai plus ! Choisissez donc bien votre cabinet en fonction de vos affinités juridiques. Les stages posent en effet les premières pierres de votre expérience de terrain et sont les premiers contacts de votre carnet d’adresses professionnel.

3. Préférer une collaboration

Si certains jeunes avocats le font, il est plutôt déconseillé de se lancer seul dans le monde du droit après le passage du barreau. Il est en effet beaucoup plus rassurant et sécurisé de commencer dans un cabinet avec des confrères d’expérience. Quant au salaire, il sera aussi plus avantageux… Et si vous penchez vraiment pour la pratique solo, vous aurez tout le temps d’y venir par la suite, avec une clientèle établie et plus d’un procès à votre actif.

4. Ne pas compter les heures

Ne vous focalisez pas sur les heures de bureau
Ne vous focalisez pas sur les heures de bureau
On vous l’a sans doute déjà dit : vous allez travailler beaucoup. Vraiment beaucoup. Alors ne vous focalisez pas sur les heures de bureau, soyez prêt à donner de votre temps et gardez un emploi du temps souple. Par exemple, la durée d’une audience est difficile à prévoir… De toutes façons, quand on aime on ne compte pas. (Et de temps en temps, entre deux périodes de travail intense, accordez-vous de vraies vacances à ne rien faire du tout.)

5. Apprendre à écouter

Ça paraît évident, mais certains jeunes assermentés le découvrent parfois en commençant leur carrière : l’avocat doit savoir écouter les gens. Et aimer ça. Comme toute profession de service, il faut être à l’écoute du client et apprécier les relations humaines, qui seront au coeur de vos journées. Et le relationnel, ça se travaille : présentation, patience, présence...