Le juge Alban Garon
Le juge Alban Garon
Bush est cet inculpé de tentative de meurtre en 2014 sur un ancien combattant de 101 ans à Ottawa.

L’homme a comparu en cour vendredi. Il fait face à onze nouvelles accusations en lien avec la possession d’armes. Elles furent découvertes par la police lors d’une perquisition chez lui, a indiqué la Couronne, vendredi.

Ian Bush a été arrêté par la police à la suite de sa comparution.

La police a établi un lien entre la brutale violation de domicile survenue en décembre dernier chez l’ancien combattant Ernest Côté, et le triple meurtre du juge Alban Garon, de son épouse et d’une voisine en 2007.

Le lien entre les deux crimes a pu être fait grâce à des indices découverts dans la maison de M. Côté, agressé dans son domicile d’Ottawa, le 18 décembre 2014.

Les indices découverts seraient, notamment, selon le quotidien « Ottawa Citizen », des traces d’ADN concordant avec d’autres traces d’ADN recueillies sur la scène du triple meurtre de 2007. La violation de domicile de décembre dernier dont M. Côté a été victime a donc ramené les enquêteurs à l’appartement des Garon.

Le 30 juin 2007, le juge à la retraite Alban Garon, sa femme Raymonde et leur voisine Marie-Claire Beniskos ont été retrouvés sans vie dans l’immeuble à condominiums luxueux d’Ottawa où ils habitaient. Le crime, inexpliqué, qui avait fait la manchette partout au pays, n’avait pas été résolu jusqu’à maintenant.

Bush a été jugé apte vendredi à subir son procès dans le dossier de tentative de meurtre contre M. Côté. Il fait face depuis décembre à des accusations de tentative de meurtre et de séquestration concernant l’agression du centenaire. Il a subi une évaluation psychiatrique qui a déterminé qu’il pouvait subir son procès.

L’homme a renoncé à son enquête préliminaire dans ce dossier et a demandé un procès devant juge et jury.