Le Doc Mailloux devant la Cour d’appel
Le Doc Mailloux devant la Cour d’appel
Se défendant seul devant les trois juges de la Cour d’appel, le controversé psychiatre a réclamé que sa radiation, présentement reportée en raison des procédures, soit annulée. « Je ne suis pas un médecin délinquant », a-t-il plaidé, contrairement à ce que le conseil de discipline du Collège des médecins avait estimé dans son jugement.

Pierre Mailloux avait été reconnu coupable d’avoir administré de fortes doses de médicaments à quatre de ses clients, ce qui était contraire aux données de la science médicale. « Mon but c’est de traiter des patients atteints de schizophrénie comme Magnotta », a-t-il dit au juge.

« Les mégadoses d’antipsychotique sont maintenant tarifées à la RAMQ. Alors comment voulez-vous que ça soit contraire aux données de la science », ajoute-t-il, rappelant qu’il n’est pas le seul à procéder de cette manière.

Le Doc Mailloux dit se battre également pour la liberté d’expression, estimant qu’il a le droit à ses opinions dissidentes malgré son adhésion à un ordre professionnel. « La cause est juste », a estimé le psychiatre.