Sophie Audet est coach d'affaires
Sophie Audet est coach d'affaires
Amélie est une jeune avocate qui pratique le droit commercial dans un cabinet montréalais.

Sophie Audet, coach d’affaires, l'assiste dans le développement de son leadership et répond aux questions qu’elle se pose quand elle est mise en difficulté dans le cadre de situations professionnelles.

A: Coach
De: Amélie
Sujet: Mon hamster s’est calmé
Date: 11 mai 2015 – 10 : 33

Salut Coach,

J’espère que tu vas bien. Merci pour ton feed-back sur les saboteurs. Maintenant que je sais que je suis assiégée par le trio du Juge, de l’Agité et de l’Aimable, je suis un peu plus consciente de mes réactions automatiques.

Ainsi, j’ai réalisé que mon Agité me maintenait dans des activités et des pensées incessantes et que cela m’empêche de me sentir vraiment bien. Malgré le turboréacteur me propulsant dans l’action et le discours de mon Juge intérieur me susurrant à l’oreille que « tout ça est une perte de temps », j’ai réussi à m’asseoir à quelques reprises pour pratiquer la cohérence cardiaque.

Une fois assise, j’ai constaté que c’est la première minute qui est la plus difficile. J’ai également remarqué que mon hamster était beaucoup moins présent dans les heures suivant mes séances et que ma capacité de concentration était plus importante. J’ai encore du mal à ralentir le tempo, mais je sens que je suis sur la bonne voie. Youpi !

Lors de notre prochaine séance, j’aimerais vraiment remettre en branle le processus de transition de carrière que nous avions entamé il y a quelques mois.

Comme tu le sais, j’ai réalisé que je n’étais pas dans « mon élément ». Je suis certaine de ne plus vouloir travailler en grand cabinet. Quant au droit, je ne veux pas l’exclure mais je veux également considérer d’autres possibilités. Quelle serait la prochaine étape ? Je veux m’assurer de mettre toutes les chances de mon côté pour que ma transition de carrière soit un succès.

Ciao

Amélie

A : Amélie
De : Coach
Sujet: Les 10 étapes d’une transition de carrière réussie (1 ère partie)
Date: 11 juin 2015 – 16 : 45

Bonjour Amélie,

Les professionnels sont la plupart du temps très passifs lorsqu’ils sont insatisfaits de leur carrière. Plutôt que de prendre le recul nécessaire pour effectuer une réflexion leur permettant de choisir ce qu’ils veulent vraiment et de mettre en place la bonne stratégie pour l’obtenir, ils demeurent dans leur insatisfaction en attendant qu’un miracle se produise. Ils attentent souvent si longtemps qu’ils deviennent désespérés de quitter leur emploi et sautent sur la première occasion qui se présente.(1)

Or, cette urgence artificielle qu’ils ont créée les conduit la plupart du temps à un choix insatisfaisant (2).

Comment peux-tu éviter ce piège ? En prenant un pas de recul pour avoir une perspective plus élevée et éclairée te permettant d’avoir un regard neuf tant à l’égard de toi-même que de tes possibilités.

Y a t’il une formule magique ? Non, puisque la transition de carrière est très personnelle. Cela dit, voici les étapes que je te propose pour mettre toutes les chances de ton côté pour que ta transition de carrière soit réussie.

Image


Voici quelques commentaires sur les trois premières étapes :

1. Définir sa marque personnelle en identifiant ses forces et ses valeurs : Si nous voulons exceller dans notre travail et y trouver une satisfaction durable, nous devons comprendre ce qui fait de nous un individu unique. Nos plus grandes ressources se trouvent dans nos forces et c’est en les combinant que nous pouvons réaliser le meilleur de notre potentiel. A cet égard, je te rappelle que le test « Strengths Finder » de Tom Rath constitue un outil puissant pour découvrir ses cinq principaux talents. Un autre élément important pour définir notre marque distinctive consiste à prendre conscience de ses valeurs puisqu’elles constituent les piliers permettant d’être en harmonie avec nous-mêmes et de nous différencier.

2. Faire le point sur ses compétences et sa carrière : Pour cette étape, je suggère l’outil proposé par l’auteur Richard Bolles dans « De quelle couleur est votre parachute » (que tu as déjà effectué). Il permet de faire le point sur nos connaissances, compétences transversales, passions, gens avec qui nous aimons travailler etc...

3. « Brainstroming » sur ses options : Après avoir défini notre marque et avoir fait le point sur notre carrière, nous devons réfléchir à nos possibilités. C’est ici que beaucoup de professionnels frappent un mur, particulièrement lorsqu’ils envisagent une réorientation de carrière.

Quel est le problème ? Ils essaient souvent d’arriver à la réponse par une réflexion analytique linéaire. Or, les idées émergent de l’imagination et de la créativité (3). Il est donc nécessaire à ce stade du processus de mettre en veilleuse son cerveau analytique et de faire appel à sa créativité. Contrairement à la croyance populaire, tout le monde a cette capacité. Il suffit de la stimuler. Comment y parvenir ? Il y a plusieurs approches et plusieurs techniques (4).

Je propose de commencer par un brainstroming. La technique de brainstorming a été conçue en 1940 par Alex Osborn alors président d’une agence de publicité mondiale basée à New York. Elle vise à récolter le plus grand nombre d’idées originales. Les principes suivants doivent être respectés : 1) On doit se préserver de tout jugement, critique ou évaluation des idées jusqu’à ce que la séance de brainstorming soit complétée; 2) Il doit n’y avoir absolument aucune autocensure même pour les idées complètement folles. C’est souvent de cette manière qu’on aboutit à la meilleure idée.

Afin d’initier ta réflexion quant à tes possibilités, je te propose de procéder au brainstroming suivant : Imagine que tu as l’opportunité de faire un stage d’une durée limitée (celle de ton choix) dans le cadre de plusieurs carrières. Un genre de « Carrières – Académie » avec les conditions suivantes : i) Il n’y a absolument aucune limite que ce soit quant au type de carrière ou au poste que tu peux occuper ; ii) tu n’as aucune chance d’échec et un succès assuré pour chacun de tes stages ; iii) tu as les revenus et les conditions de travail de ton choix ; et ; iv) il n’y a aucune barrière ou autre frein à l’entrée (ex. aucune formation préalable, expérience requise etc).

Élabore la liste de toutes tes idées de stages (minimum dix). Lorsque tu as complété l’exercice (en t’assurant que tu as bien respecté les règles ci-dessus), prépare un tableau en tentant de les regrouper de façon logique par grands thèmes (catégories).

Nous passerons tes idées en revue lors de ta prochaine séance de coaching et aborderons les prochaines étapes par la suite !

Bon brainstorming !

Ton coach

A : Coach
De : Amélie
Sujet : « We don’t see the world as it is : we see it as we are » Anaïs Nin
Date: 12 juin 2015 – 8 : 45

Allo Coach,

Merci pour ton feed-back. Je réalise que j’ai abordé mon changement d’emploi de façon assez passive jusqu’à présent. L’interruption du processus d’embauche auquel j’ai participé est une excellente opportunité pour moi de prendre un peu de recul. Ceci me permettra d’avoir une perspective plus élevée et éclairée tant à l’égard de moi-même que de mes possibilités.

Je vais te transmettre mon tableau dès qu’il est prêt. J’ai très hâte ! Est-ce qu’on peut proposer à un réalisateur de me suivre pendant mes stages pour en faire une télé-réalité ? Ce serait beaucoup moins abrutissant que certaines perles qui sont sur nos ondes.

Merci!

Amélie

Un coach professionnel est une personne bien placée pour vous aider à effectuer une transition de carrière réussie.

Pour plus d’information, consultez mon site web à www.sophieaudet.ca et suivez moi sur Faceboook.

(1) https://hbr.org/2010/01/managing-yourself-five-ways-to-bungle-a-job-change
(2) Voir note 1
(3) http://www.forbes.com/sites/kathycaprino/2013/10/11/a-step-by-step-plan-to-change-your-career-to-something-you-love/ ; Voir aussi, The Element de Ken Robinson
(4) Voir les pages 11 à 15 de Finding your éléments pour plusieurs autres techniques.