Mike Ward poursuivi pour ses blagues sur le «Petit Jérémy»
Mike Ward poursuivi pour ses blagues sur le «Petit Jérémy»
La cause du jeune homme, qui s'était fait connaître en chantant pour le pape en 2006, était entendue mercredi devant le Tribunal des droits de la personne au palais de justice de Montréal.

Une professeure de chant de Jérémy Gabriel, aujourd’hui âgé de 18 ans, a raconté que les propos de Mike Ward, qui s’est moqué de son handicap et de sa prothèse auditive de son élève, l'avaient touchée et que la famille du jeune chanteur avait été bouleversée.

Elle a même affirmé que Jérémy aurait entretenu des idées noires et qu'il avait fait l'objet de messages haineux et d'intimidation à l'école.

Un producteur de disque, qui travaille aussi avec le jeune homme, a expliqué comment les moqueries de Mike Ward ont chamboulé la vie de Jérémy.

Les capsules web dans lesquelles Mike Ward parle du «petit Jérémy» ont été présentées au tribunal mercredi matin afin d'étayer la preuve de la poursuite.

Rencontré par TVA Nouvelles dans les couloirs du palais de justice, Jérémy Gabriel a dit ne pas craindre sa confrontation avec l’humoriste.

«Ça ne me fait pas d'effet. Je ne suis pas impressionné, c'est un être humain comme les autres», a-t-il dit. Je pense qu'il a fait des erreurs, qu'il est allé trop loin. Je dis et j'affirme haut et fort qu'il a brisé une grosse partie de ma vie, ma confiance en moi, qu'il a brisé ma carrière.»

L'avocat de l'humoriste, Me Julius Grey, fera valoir pour sa part la liberté d'expression de son client puisqu'il n'y a pas de jurisprudence dans cette cause-là. Il soutient que Mike Ward s'en prend lors de ses numéros à toutes sortes de personnes, que c'est son genre d'humour.

Jérémy Gabriel devait témoigner mercredi après-midi. Il réclame à l'humoriste 80 000 $ pour les préjudices subis.

Rencontré à la sortie du tribunal, Mike Ward n'a pas voulu dire s'il était allé trop loin, laissant au juge le soin de décider. «C'est une journée «plate» pour tout le monde», a simplement commenté l'humoriste.