La Cour suprême de l’Oklahoma a déclaré que le juge Donald Thompson a par ses agissements jeté du discrédit sur la profession et qu’une sanction sévère était requise.

Thompson avait déjà été trouvé coupable sur quatre chefs d’accusation en matière de grossière indécence et condamné en août 2006 à quatre ans de prison.

À l’époque, durant son procès, une femme du nom de Lisa Foster avait témoigné l’avoir vu montrer son pénis une quinzaine de fois durant ses procès de 2001 à 2003. Les procureurs avaient aussi indiqué l’avoir vu utiliser, sous sa robe de magistrat, une pompe à pénis à au moins quatre reprises.

Une pompe à pénis a deux fonctions principales: améliorer la circulation sanguine dans le pénis, responsable de la dureté de l’érection, et provoquer l'expansion du pénis.

Thompson a finalement passé 20 mois derrière les barreaux et fut ensuite suspendu par la magistrature, note l’Associated Press.

John Reif, juge de la Cour suprême de l’Oklahoma, a indiqué qu’aucune circonstance atténuante ne fut présentée pour expliquer la conduite de Thompson et que, de plus, les actes reprochés se sont produits à quatre reprises.

Qui plus est, cette conduite démontre un manque de jugement flagrant, a-t-il mentionné.

Aujourd’hui, l’ex-juge Thompson a échoué en appel. Son avocat, Clark Brewster, de Tulsa, a relevé sept erreurs de droit durant le procès, mais cela, manifestement, n’a pas été retenu.

Clark Brewster alléguait notamment que l’accusation avait trafiqué la pompe à pénis pour la faire fonctionner correctement avant de la présenter en preuve!