L’honorable Paule Gauthier, associé de Stein Monast est décédée
L’honorable Paule Gauthier, associé de Stein Monast est décédée
« C’était une femme d’exception avec un très grand coeur ». Me Claude Rochon, avocat chez Stein Monast, est ému de la disparition de sa consoeur l’honorable Paule Gauthier.

Associée à Québec du cabinet Stein Monast depuis 1984, Me Paule Gauthier était connue pour sa grande bienveillance et son incroyable carrière. « C’était une juriste hors-pair, souligne Me Rochon. Elle faisait preuve d’une très grande écoute et de beaucoup de respect pour les personnes qu’elle côtoyait. »

Née à Joliette en 1943, Me Gauthier était diplômée de l’Université Laval dont elle était sortie en 1966. Elle avait été assermentée un an plus tard, en 1967 et avait ensuite obtenu une maîtrise en droit commercial, droit qui deviendrait l’un de ses domaines de prédilection. Son expertise allait de l’arbitrage et autres modes alternatifs de règlement des différends à la gouvernance d’entreprise, en passant par le droit du sport.

Première femme présidente à l’ABC

Me Stéphane Lacoste, président de l’ABC-Québec a tenu à offrir toute sa sympathie aux proches de Me Gauthier
Me Stéphane Lacoste, président de l’ABC-Québec a tenu à offrir toute sa sympathie aux proches de Me Gauthier
Première femme à être nommée présidente de l’Association du Barreau Canadien, titre que Me Gauthier a occupé de 1992 à 1993, elle était également membre associée du barreau américain. Elle avait aussi été présidente du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité.

En son nom propre et au nom de l’organisation, Me Stéphane Lacoste, président de l’ABC-Québec a tenu à offrir toute sa sympathie aux proches de Me Gauthier. Il a ensuite rappelé qu’elle était « une pionnière pour les droits des femmes. Elle est devenue avocate à une époque où il y avait peu de femmes dans la profession. Lorsqu’elle est devenue présidente de l’ABC - au niveau national, précise-t-il - elle était la première femme présidente et ça a pris des gens comme elle pour faire avancer la cause des femmes. »

L’ABC a également tenu a présenté ses sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses collègues. « Elle a bien servi la profession juridique canadienne, son pays et notre association durant sa longue et brillante carrière », ont-ils indiqué dans un communiqué.

De nombreuses implications

Me Claude Rochon, avocat chez Stein Monast
Me Claude Rochon, avocat chez Stein Monast
« Elle avait tous les titres », résume son collègue Me Rochon. Et en effet, lorsqu’il est fait mention de Me Gauthier, les implications, bénévoles ou non, pleuvent. Membre du Comité d’arbitrage du Conseil canadien pour le commerce international, elle siégeait au conseil d’administration de multiples organisations, dont la Banque Royale du Canada et Rothmans Inc.

Extraordinaire philanthrope, elle était également présidente de la Fondation de La Maison Michel-Sarrazin et s’était impliquée dans la Fondation de l'Orchestre symphonique de Québec, dans la Fondation du Musée national des beaux-arts du Québec et dans la Fondation de l'Université Laval.. Elle avait d’ailleurs été reçue, en 2012, à l'Académie des Grands Québécois pour son dévouement social. « Sa philanthropie a fait honneur à notre profession », estime Me Lacoste.

À ses nombreuses médailles s’ajoutaient les titres de commandeure de l'Ordre royal de l'Étoile polaire du Royaume de Suède, officière de l'Ordre national du Québec, officière de l'Ordre du Canada ou encore conseillère de la Reine.