Montréal veut saisir un pitbull qui a agressé un policier
Montréal veut saisir un pitbull qui a agressé un policier
La Ville de Montréal a déposé une demande de permission pour capturer et saisir un pitbull qui agressé un policier afin de l’évaluer.

Boo, un pitbull âgé de 6 ans, aurait mordu l’index de l’officier le 20 avril 2018. La morsure aurait provoqué une lacération.

La Ville, représentée par Me Ghislain Ouimet, de Gagnier, Guay, Biron, souhaite obtenir la permission de pénétrer le domicile du gardien du chien sans avis ni délai afin de procéder à la capture. Elle invite par le fait même le détenteur de l’animal à le livrer à la patrouille canine de l’arrondissement Villeray-St-Michel-Parc-Extension.

La demande est « justifiée par la nécessité d’assurer la santé et la sécurité du public », puisqu’il est « urgent que le processus d'évaluation au Règlement soit appliqué afin de prévenir tout autre cas de récidive» .

Un rendez-vous manqué

À la suite d’une enquête, la patrouilleuse canine Anik Bisson a recommandé l’évaluation du chien. Le maître a été prié de l’amener à l’hôpital vétérinaire Sherwood Park le vendredi 25 mai 2018. Il ne s’est finalement jamais présenté au rendez-vous.

La Ville souhaite que le chien soit gardé à la fourrière le Berger Blanc - qui a déjà été reconnue pour son mauvais traitement des animaux - aux frais du gardien en attendant son évaluation par un expert.

Rappelons que la Ville de Montréal avait exigé que trois labradors soient euthanasiés suite à une évaluation de comportement semblable. Finalement, les maîtres des trois chiens avaient eu gain de cause. Le juge André Provost avait déterminé que leur mort n’était pas nécessaire.