Me Jonathan Pierre-Étienne, avocat chez Grondin Savarese Legal
Me Jonathan Pierre-Étienne, avocat chez Grondin Savarese Legal
Dans moins de deux semaines, le Jeune Barreau de Montréal (JBM) revient en force avec la 31e édition de sa Clinique téléphonique juridique, initiative rendue possible grâce aux partenariats avec le Barreau du Québec, le Centre d’accès à l’information juridique (CAIJ) et le Jeune Barreau de Québec (JBQ).

Le samedi 13 octobre et le dimanche le 14 octobre, entre 9h et 16h30, la population des quatre coins de la province pourra avoir accès à un service téléphonique d’information juridique.

Le plus beau dans tout ça? C’est 100% gratuit!

La raison d’être de la Clinique

«L’objectif est simple, explique Me Jonathan Pierre-Étienne, président du Jeune Barreau de Montréal: Améliorer l’accessibilité à la justice pour tous les citoyens du Québec.»

Pendant deux jours, en un simple coup de fil, tous les Québécois pourront poser des questions d’ordre juridique directement à un avocat ou un notaire qui a accepté de participer à l’initiative de façon bénévole.

«Que ce soit pour discuter d’un conflit familial lié à une succession, de certaines procédures de divorce, d’obligations, de clauses de contrat ou autre, les citoyens ont droit à des réponses et des conseils clairs, efficaces et professionnels sans même sortir de chez eux», mentionne Me Pierre-Étienne.

Le besoin de bénéficier d’un accès facile et rapide au système de justice se fait d’ailleurs de plus en plus sentir chez la population : «Alors que depuis 2010, la moyenne était d’environ 1000 appels reçus en une fin de semaine, celle-ci a doublé lors de la dernière édition de la Clinique en avril dernier», indique le président du JBM.

À son avis, tant les bénévoles de la Clinique que les personnes qui y ont recours se disent satisfaits de leur expérience: «On prend le temps nécessaire pour bien répondre aux questions des citoyens et au besoin, on les réfère au bon endroit», soutient le juriste.

«Ultimement, notre objectif à plus long terme est de faire de la Clinique téléphonique juridique un évènement biannuel pancanadien, rien de moins!», ajoute-t-il.

L’apport des bénévoles

Me Pierre-Étienne souligne que cette 31e édition de la Clinique ne pourrait exister sans la précieuse collaboration de près de 100 avocats et notaires qui acceptent d’y participer chaque année de façon bénévole.

«C’est une très belle fin de semaine qui permet de redonner aux citoyens québécois!», dit-il.
Il lance un appel à tous les juristes: «On a encore besoin de bénévoles, on en a jamais trop!»

Il souligne que des besoins se font sentir principalement en droit familial et en succession, mais que l’apport de ceux qui pratiquent dans d’autres secteurs est toujours bienvenu.

Cette année encore, les bénévoles pourront répondre aux citoyens à partir d’un centre d’appel situé à Montréal et d’un autre sis à Québec.

À noter qu’il n’est pas nécessaire pour les bénévoles d’être disponibles durant tout le week-end. L’aide de chacun est la bienvenue, que ce soit pour une seule journée ou même pour un bloc de quelques heures.

Les intéressés sont invités à contacter le Jeune Barreau de Montréal pour plus de détails.