Me Veronica Vallelonga, tient sa pratique solo
Me Veronica Vallelonga, tient sa pratique solo
Avez-vous déjà remarqué que les gens aiment toujours s’assoir environ aux mêmes emplacements lorsqu’ils assistent à des conférences?

Ce sont toujours presque les mêmes qui s’installent en avant, prêts à répondre aux questions du conférencier. La plupart des avocats se précipitent au milieu, tandis que certains s’isolent à l’arrière, à l’abri des regards…

Qu’est-ce qui explique que tout le monde a des préférences différentes quant à l’endroit où s’asseoir lors de conférences?

Des avocats ont accepté de livrer leurs impressions sur le sujet à Droit-Inc.

En avant : les studieux

Me Zineb Kouidri de BTK Avocats
Me Zineb Kouidri de BTK Avocats
Rares sont ceux qui choisissent l’avant lorsqu’ils se présentent à des formations. Dès nos premiers pas à l’école, on réalise que cette section de la salle est réservée aux plus sages, ceux qui veulent écouter avec attention…

Et cette tendance ne change pas!

« C’est là que je m'assois depuis le début de l’Université. Je pense que c’est surtout une question de routine! », Me Veronica Vallelonga, tient sa pratique solo.

Si vous voulez écouter avec une dose d’attention sans égal, vous serez à votre place à l’avant. Qu’on le veuille ou non, le non verbal occupe une place importante en communication…

« J’aime être près de l’interlocuteur pour percevoir ses gestes ainsi que ses expressions faciales », indique pour sa part Me Zineb Kouidri de BTK Avocats.

Me Hugo Vaillancourt qui pratique en solo depuis quelques mois
Me Hugo Vaillancourt qui pratique en solo depuis quelques mois
Les avocats qui s'assoient à l’avant ont généralement un profil inverse à ceux qui préfèrent l’arrière. À l’abri des distractions, ils accordent toute leur attention aux conférenciers.

« Être assis en avant me permet d’écouter de manière active, et non passive. J’aime mieux me tenir loin de ceux qui se tiennent trop sur leurs cellulaires! », Me Hugo Vaillancourt qui pratique en solo depuis quelques mois.

Au milieu : les sociables

Me Martin Courville de Ad Litem
Me Martin Courville de Ad Litem
S’installer dans la première rangée, c’est bien beau sur papier, mais ce n’est vraiment pas fait pour tout le monde!

Me Martin Courville de Ad Litem avoue qu’il ne comprend pas trop pourquoi les deux premières rangées sont généralement vides.

« Personnellement, j’évite l’arrière, parce que je sais que j’aurai trop envie de répondre à mon cellulaire! », s’exclame-t-il.

Généralement, c’est au milieu qu’on retrouve la plupart des avocats, qui se tiennent en groupe. Là, vous ne sentirez pas la pression d’écouter chaque murmure du conférencier, et vous pourrez clavarder discrètement avec vos collègues.

Me Rose-Mélanie Drivod, qui tient sa pratique solo
Me Rose-Mélanie Drivod, qui tient sa pratique solo
« Je n’aime pas être à l’avant. Je me sens analysée ou je sens une pression d’être extrêmement attentive. Au milieu, je me sens plus concentrée » résume Me Rose-Mélanie Drivod, qui tient sa pratique solo.

En arrière : les distraits

Il n’y a qu’une seule avocate qui a avoué s’installer à l’arrière lors des formations.

« Je veux voir les gens présents. Ça ne m’empêche pas de poser des questions et de m’impliquer », explique Me Danielle Larose, avocate et médiatrice.

Me Danielle Larose, avocate et médiatrice
Me Danielle Larose, avocate et médiatrice
Chose certaine, les avocats consultés sont unanimes : les spectateurs qui souhaitent travailler sur leur ordinateur portable, ou encore consulter leur téléphone cellulaire choisissent l’arrière.

Des fois, vous n’aurez simplement pas le choix! Surchargé de travail, vous choisirez l’arrière pour régler quelques situations urgentes…

La morale de l’histoire: choisissez bien votre emplacement dans la salle selon la manière dont vous vous sentez lors du moment de la formation. Selon vos intentions, vous vivrez une meilleure expérience.