Environ 3 500 avocats et employés, et probablement davantage, ont perdu leur boulot en mars, ce à quoi il faut ajouter l’annulation des stages d’été, le report de dates d’embauches et bien sûr les coupures dans la rémunération.

L’industrie juridique américaine avait perdu 2 000 emplois en février et 1 500 en janvier.

Bref, ce n’est pas parti pour s’améliorer…