Faites-vous partie de ces avocats qui continuent à travailler durant les Fêtes ?
Faites-vous partie de ces avocats qui continuent à travailler durant les Fêtes ?
Les vacances sont un moment fort apprécié, mais il y a aussi plein de raisons qui mènent à ne pas prendre de congés à la fin de l’année : les voyages coûtent une fortune, c’est le moment de se faire bien voir juste avant d’éventuelles promotions ou augmentations, et la période est propice à la concentration puisque vos collègues s’absentent.

Mais se retrouver tout seul dans un cabinet pendant la période des Fêtes peut se révéler assez déprimant. Fast Company a réuni quelques conseils pour atténuer votre misère.


1. Fixer des limites

Les autres avocats s’apprêtent à prendre l’avion et vous allez prendre le relais pendant leur absence. Mais ce n’est pas une raison pour devenir fou à essayer de gérer le travail de tout le monde. Avant les vacances, asseyez-vous avec eux et faites le point. Imposez vos limites.

Avec un peu de chance, votre patron comprendra la situation et trouvera un moyen de mieux répartir les tâches afin que les éventuels problèmes ne vous retombent pas dessus.

Quant à vos collègues, il est important de leur faire comprendre que vous ne pourrez pas les aider tous en même temps. Laissez-leur la responsabilité de vous donner les priorités pour ne pas hériter de cette décision.


2. Essayez d’obtenir une aide temporaire

Si la charge de travail vous inquiète trop, n’hésitez pas à suggérer à votre supérieur qu’une aide supplémentaire serait peut-être la bienvenue.

La réponse dépendra sûrement du budget, mais s’il y a une petite marge de manœuvre et que vous êtes prêts à former des débutants, cela pourrait grandement alléger votre fardeau.


3. Ne perdez pas de vue les bons côtés de vos sacrifices

Travailler fort pendant les vacances n’est certes pas amusant. Mais ne perdez pas de vue les avantages : vous faites bonne impression auprès de votre patron et vous ouvrez la porte aux échanges de bons procédés avec les autres avocats. Ils vous rendront la pareille.

Et n’oubliez pas que cet excès de travail ne va pas se poursuivre au long terme. Si vous survivez à ces semaines plus intenses, vos collègues seront revenus avant même que ayez eu le temps de vous habituer à leur absence !