Mes Mélanie Pelletier de Monty Sylvestre et Stéphane Reynolds de Cain Lamarre. Photos : infodimanche.com et Cain Lamarre
Mes Mélanie Pelletier de Monty Sylvestre et Stéphane Reynolds de Cain Lamarre. Photos : infodimanche.com et Cain Lamarre
Jean-Pierre Auclair perd une bataille qu’il mène depuis 2007: il devra démolir sa grange, qui fait l’objet d’un litige avec la Municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester.

La Nouvelle Union rapporte que la municipalité avait signé une entente avec le citoyen en 2007, dans laquelle il s’engageait à certains travaux. Sept ans plus tard, voyant que celle-ci n’avait occasionné aucun résultat, elle a entamé des procédures judiciaires.

Un premier jugement à ce sujet est tombé en janvier 2015, mais M. Auclair s’y est opposé, en émettant une demande en injonction permanente.

Il était alors représenté par Claude Caron de Caron Garneau Bellavance, tandis que la municipalité faisait appel à Me Mélanie Pelletier de Monty Sylvestre.

«On a signé une nouvelle entente, entérinée par le juge, une transaction et quittance. Il y avait des échéanciers pour apporter les améliorations demandées, qui n’ont pas été respectées», rapporte Chantal Baril, directrice générale de Sainte-Hélène-de-Chester.

Donc, la Municipalité passe à son option ultime: la démolition. Un jugement en sa faveur est donné en juillet 2017. M. Auclair a tenté de l’apporter en appel, cette fois en se représentant seul, mais sa demande a été déboutée par la Cour d’appel.

À ce moment, la municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester est représentée par Stéphane Reynolds de Cain Lamarre.

Manifestation publique

Avant la destruction de sa grange, prévue lundi dernier, M. Auclair a montré son mécontentement dans une vidéo YouTube.

« On veut démolir ma grange. Je ne suis pas du tout d’accord avec ça. Elle a besoin d’être rénovée, pas d’être démolie. La Municipalité veut faire ça lundi matin. Moi, je vais l’occuper. C’est ma grange et je vais l’occuper », assure l’individu, en grimpant dans ses échelles.



Pourtant, M. Auclair refuse de rénover sa grange depuis plus de douze ans…