Me Anthony Arquin. Photo : site Web de Davies
Me Anthony Arquin. Photo : site Web de Davies
Point-Zero continue de se diversifier dans l’immobilier

La famille Benisti qui a fait fortune dans la mode avec sa marque Point-Zero continue, discrètement, de développer son portefeuille immobilier.

Maurice Benisti et son frère Salim Benisti ont retenu les services d’Anthony Arquin pour faire lever de terre un ambitieux projet immobilier à l’intersection de la rue Saint-Jacques et de la rue Mansfield.

L’associé de la firme Davies est chargé de faire des représentations auprès de la Ville de Montréal pour acheter un terrain permettant la construction d’un projet immobilier mixte comprenant des condominiums et des appartements locatifs, des espaces de bureau et une zone commerciale comprenant des restaurants et des commerces de détail.

La famille Benisti possède déjà plusieurs immeubles à Montréal, dont l’édifice à logement Encore au centre-ville, plus de 1,5 million de pieds carré d’espace à bureau et des édifices commerciaux sur la Rive-Sud de Montréal.

Me Arquin qui se spécialise en droit immobilier devrait recevoir des honoraires de 10 000 $ à 50 000 $ dans ce dossier.

Qui veut influencer le ministère de la Justice?

C’est sûrement un des ministères favoris des lobbyistes. On dénombre pas moins de 266 organisations qui ont un ou plusieurs lobbyistes inscrits qui ont des mandats de représentation auprès des décideurs du ministère de la Justice du Québec.

On y trouve plusieurs représentants d’entreprises qui tentent de vendre des biens et services au ministère, de l’inventeur Frank Denoncourt qui propose d’essayer sa toilette hygiénique portable, à Amazon qui a enregistré 12 lobbyistes pour vendre ses solutions infonuagiques et des associations qui tentent d’obtenir un avis favorable comme l’Association des avocats en province (deux avocates inscrites), le Barreau du Québec (10 avocats inscrits) et les antennes régionales du Barreau (22 avocats inscrits).

Me Jacques E. Pigeon. Photo : LinkedIn
Me Jacques E. Pigeon. Photo : LinkedIn
Noel et Associés veut traverser la rivière

C’est un cabinet solide dans son marché qui lorgne maintenant de l’autre côté de la rivière Outaouais pour développer ses affaires.

Noel et Associés de Gatineau désigne son avocat-conseil Jacques E. Pigeon comme ambassadeur auprès des grands donneurs de contrats juridiques du gouvernement fédéral. Il faut dire que Me Pigeon sera en terrain de connaissance.

L’avocat qui a joint le cabinet il y a quelques mois a une longue feuille de route au sein de la fonction publique fédérale. L’an dernier il a quitté son poste de vice-président des affaires juridiques de la Société des ponts fédéraux. Auparavant il a fait carrière comme avocat et cadre supérieur au ministère des Transports du Canada.

Il tentera bien entendu d’obtenir des contrats de Transports Canada, mais aussi de Justice Canada, de l’Office national des transports, de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien et de Via Rail.

Noel et Associés fête cette année son quarantième anniversaire de fondation et fait à noter, les cinq avocats fondateurs du cabinet ont accédé à la magistrature.

Bombardier a le Congrès à l’oeil

C’est inscrit dans l’ADN de Bombardier, cette volonté d’aller chercher de juteuses subventions et de profiter de programmes gouvernementaux pour atteindre ses objectifs d’affaires.

Pas étonnant que l’entreprise ait 38 lobbyistes inscrits au Québec et qu’à Ottawa ses 15 représentants ont communiqué 571 fois avec des décideurs fédéraux au cours des cinq dernières années. Et aux États-Unis, Bombardier tente aussi de séduire des politiciens.

Selon le site OpenSecrets en 2019 la filiale de Bombardier, Bombardier Aérospatiale, a dépensé 1,6 million de dollars US pour ses activités de lobbyisme auprès des sénateur et représentants américains.

C’est le cabinet Covington & Burling de Washington qui est le fer de lance de ces activités. La firme fondée en 1919 emploie 1 133 avocats et compte parmi ses clients le cigarettier Philip Morris, les bananes Chiquita, la firme de sécurité Blackwater, l’organisation de Joe Biden et le gouvernement australien. Un des avocats de Covington & Burling qui est dédié à Bombardier est Layth Elhassani, qui a été le conseiller spécial aux affaires législatives du président Barack Obama de 2012 à 2015.