Me Joey Zukran. Photo : LPC Avocats
Me Joey Zukran. Photo : LPC Avocats
Une requête d’action collective a été déposée contre Loto-Québec lundi en Cour supérieure par Me Joey Zukran de LPC Avocats, révèle le Journal de Québec.

Selon la demande, « jusqu’au soir du 18 mai 2020, la plateforme de poker Texas Hold’em de Loto-Québec comportait un grave défaut inconnu de la grande majorité des membres du groupe ».

Les joueurs qui utilisaient « un iPad (et probablement tout appareil iOS) » pouvaient voir les deux cartes du joueur gagnant malgré lui à la fin de chaque main. Cet avantage inconnu des autres joueurs a permis à ceux munis d’un appareil iOS de dévoiler les stratégies de leurs opposants, dont le bluff.

« En ne fournissant pas aux membres du groupe une plateforme sécurisée qui respecte l’intégrité et les règles du Texas Hold’em Poker, les membres du groupe ont été trompés et leur consentement au moment où ils ont accepté de contracter avec Loto-Québec a été vicié », peut-on lire dans la demande.

Lorsque Elisabetta Bertucci a découvert le problème, Loto-Québec lui a offert un crédit de 15 $, qu’elle a refusé. Elle estime avoir perdu près de 18 000 $ sur cette plateforme en ligne.

Mme Bertucci et tous les joueurs qui ont déboursé des montants pour jouer au Texas Hold’em Poker sur les plateformes Espacejeux ou OK POKER réclament le remboursement de la totalité des sommes versées jusqu’au moment où le bogue a été corrigé, le 18 mai, de même que 300 $ en dommages punitifs pour chacun.