La juge en chef Lucie Rondeau a désigné les juges Madeleine Aubé et Patrick Choquette à titre de membres du Tribunal des professions. Les deux juges sont déjà en poste depuis le 1er octobre dernier, et pour des mandats de trois ans chacun.

Les deux juges remplacent leurs collègues Jacques Tremblay et Jean Hudon.

« Nous remercions les juges Aubé et Choquette d'avoir accepté d'assumer ces nouvelles responsabilités », a souligné la Cour du Québec dans son communiqué.

Voici ce que l’on sait à leur sujet.

Juge Madeleine Aubé. Photo : Archives
Juge Madeleine Aubé. Photo : Archives
Juge Madeleine Aubé

Nommée juge en 2012, Me Madeleine Aubé a tout d’abord exercé ses fonctions au sein de la chambre civile à Sherbrooke. Elle était auparavant coordonnatrice de la Division de la santé mentale du Tribunal administratif du Québec, où elle avait été nommée en 2011.

« On n’oublie jamais la date de sa nomination, disait la juge Aubé à Droit-inc il y a quelques années. Ma vie a changé depuis que je suis juge, je fais attention à tout ce que je fais. Mes enfants me trouvent ben straight! (rires) Pour moi, ça va avec la fonction. Si tu veux avoir la confiance, il te faut la mériter, pas question de traverser au milieu de la rue. Je suis plus discrète, je fais plus attention.

C'est en cabinet privé que la juge Aubé a démarré sa carrière, pour occuper par la suite diverses fonctions au sein de la fonction publique depuis 1986. Elle a ainsi été conseillère juridique, avocate plaidante et directrice à la Direction générale des affaires juridiques et législatives du ministère de la Justice.

Pendant plusieurs années, le Barreau 1985 a aussi été membre du Comité consultatif de la formation permanente du Barreau du Québec, chargée de cours à l'Université de Sherbrooke en droit constitutionnel et professeure à l'École du Barreau en droit administratif.

De plus, l’ancienne de l’Université de Sherbrooke a présenté plusieurs conférences lors de colloques et de sessions de formation.

Juge Patrick Choquette. Photo : Archives
Juge Patrick Choquette. Photo : Archives
Juge Patrick Choquette

Le juge Patrick Choquette a été nommé en 2017 à la Chambre civile à Joliette. Auparavant, il était depuis 1994 associé principal au cabinet Prévost Fortin D'Aoust, où il pratiquait comme plaideur en droit civil et commercial.

« Parallèlement, une expertise particulière lui est reconnue dans le domaine du droit disciplinaire et du courtage immobilier, où il a notamment conseillé des cabinets de courtage dans d'importants dossiers touchant les assises même du courtage immobilier », souligne son ancien cabinet sur son site web.

Le Barreau 1985 a été nommé président du Comité de discipline de l'Association des courtiers et agents immobiliers du Québec en 2006, et vice-président du Comité de discipline de l'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec par le ministre des Finances en 2010. Il y a siégé jusqu’en 2015.