Me Claude Provencher, médiateur et arbitre accrédité et président de la table sectorielle sociale de l’IMAQ. Photos : Youtube
Me Claude Provencher, médiateur et arbitre accrédité et président de la table sectorielle sociale de l’IMAQ. Photos : Youtube
Des conflits de nature familiale ou financière, des conflits entre amis, entre résidents ou liés à une succession… Voilà tous des champs pour lesquels la médiation peut être très utile chez les aînés, rappelle l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec (IMAQ).

L’IMAQ lance une série de cinq capsules vidéo pour informer les personnes âgées sur les avantages de ce mode alternatif de règlement des différends, pour prévenir ou régler plusieurs types de conflits. La première sera en ligne le 25 janvier.



Dans ces capsules, des médiateurs accrédités et oeuvrant auprès de personnes âgées donneront des conseils et des stratégies pour « leur donner les moyens de sortir de l’isolement, de régler leur différend et reprendre le pouvoir sur leur vie », détaille l’organisme sans but lucratif dans un communiqué.

« Les conflits apportent leur lot de stress et de détresse pour nos aînés », explique Me Claude Provencher, médiateur et arbitre accrédité et président de la table sectorielle sociale de l’IMAQ.

« La première étape est de reconnaître qu’il y a un problème et qu’une relation risque de se détériorer. Un conflit, c’est un état émotif pouvant causer des craintes, de l’anxiété et des passages sombres. Nos aînés n’ont pas à vivre de telles situations et c’est pourquoi des solutions telles que la médiation sont là pour venir en aide aux personnes dans le besoin », ajoute-t-il.

Ce projet est réalisé avec la participation financière du gouvernement du Québec, dans le cadre du programme Québec ami des aînés, et mis sur pied avec l’appui de la Conférence des tables régionales de concertation des aînés du Québec.

L’IMAQ compte plus de 450 membres accrédités, médiateurs et/ou arbitres.