Le grand cabinet Langlois a annoncé que cinq de ses jeunes avocats deviennent associés du cabinet, en ce début 2021. Il s’agit de Mes Félix Bernard, Simon Chénard, Eugénie Lefebvre et Miriam Robitaille, tous les quatre avocats en droit des affaires, ainsi que Me Charles Lapointe, avocat en litige.

« Ces nouveaux associés et associées méritent amplement la reconnaissance qui leur est faite, a affirmé par communiqué le chef de la direction de Langlois, Jean-François Gagnon. Le prestige, le dynamisme et l’audace de notre cabinet se traduisent par l’importance que nous accordons à l’ascension de nos professionnels. Nous envisageons 2021 avec optimisme et plaçons toute notre confiance dans ces nominations. »

En voici un peu plus au sujet de ces nouveaux associés.

Miriam Robitaille. Photo : Site web de Langlois
Miriam Robitaille. Photo : Site web de Langlois
Miriam Robitaille

Arrivée chez Langlois en 2016, Me Miriam Robitaille fait partie de l’équipe du droit corporatif et commercial, au bureau de Québec. Elle se spécialise en fusions et acquisitions, en réorganisations corporatives et en droit immobilier.

L’avocate croit que cette belle marque de reconnaissance est « le résultat de plusieurs années à travailler fort, à bien desservir les clients, et à m’intéresser à la manière dont le cabinet pourrait grandir et s’améliorer », a-t-elle confié à Droit-inc.

La Barreau 2011 compte bien continuer à faire grandir son équipe en droit transactionnel, ainsi que le cabinet au complet – « un très beau cabinet qui nous tient à cœur ».

C’est d’ailleurs ce qui l’avait attirée chez Langlois il y a quatre ans : l’équipe de chez Langlois et ses valeurs, avoue-t-elle. Elle a toujours senti que le cabinet mettait de l’avant ses jeunes et sa relève. Et force est de constater, avec ces nominations de cinq jeunes avocats comme associés, que Langlois passe de la parole aux actes, ajoute-t-elle.

Avant de joindre les rangs de Langlois, Me Robitaille 2011 a travaillé pendant trois ans chez DS Avocats. Elle a fait son baccalauréat en droit à l’Université Laval. Elle est aussi titulaire d’une maîtrise en droit international.

Charles Lapointe. Photo : Site web de Langlois
Charles Lapointe. Photo : Site web de Langlois
Charles Lapointe

L’avocat en litige commercial est chez Langlois depuis le tout début de sa carrière; il y est entré en 2013 comme étudiant, avant d’y faire son stage.

« Dès le jour un, j’ai épousé les valeurs du cabinet, dans lequel je me voyais grandir, explique Me Lapointe. Tout le monde rêve de devenir associé; c’est une étape de franchie! »

Il se dit « très heureux » et flatté par cette reconnaissance.

Me Lapointe voit lui aussi dans sa nomination et celle de ses jeunes collègues une belle démonstration de la culture d’entreprise de Langlois – « un cabinet dynamique, qui a le vent dans les voiles », et qui a confiance en la jeunesse, selon lui.

Le nouvel associé oeuvre au bureau de Québec, principalement en insolvabilité, en droit bancaire, en propriété intellectuelle ainsi qu’en droit des technologies de l’information.

Il a fait ses études en droit à l’Université de Montréal.

Félix Bernard. Photo : Site web de Langlois
Félix Bernard. Photo : Site web de Langlois
Félix Bernard

Le jeune avocat oeuvre chez Langlois depuis quatre ans. Il pratique dans le domaine du droit des sociétés, commercial et des valeurs mobilières.

Le Barreau 2014 traite de dossiers complexes de fusions et d’acquisitions, de réorganisations corporatives ainsi que de financement d’entreprises par capital de risque ou privé. Il possède aussi une expertise en négociation et en rédaction d’ententes commerciales, notamment dans le domaine des technologies.

Avant de joindre les rangs de Langlois, Me Bernard a travaillé pendant un an chez Davies. Il avait auparavant été étudiant en droit, puis stagiaire chez Stikeman Elliott.

Il est également administrateur au sein de la Fondation le Pont vers l’autonomie, qui offre des prêts d’équipements et finance des services spécialisés pour des personnes souffrant d’une déficience motrice sévère.

Me Bernard a fait ses études en droit à l’Université Laval. Il a aussi effectué une maîtrise en droit à la London School of Economics and Political Science, en Angleterre.

Simon Chénard. Photo : Site web de Langlois
Simon Chénard. Photo : Site web de Langlois
Simon Chénard

Pratiquant en droit commercial et en droit des sociétés aux bureaux de Montréal et de Rimouski, Me Simon Chénard est chez Langlois depuis 2016.

Sa pratique est axée sur un vaste éventail d’opérations commerciales : le démarrage d’entreprises, la rédaction et la négociation de contrats variés, l’achat et la vente d’entreprises, le financement de sociétés, le regroupement et la réorganisation d’entreprises, ainsi que le développement de projets industriels.

Le Barreau 2014 est l’un des principaux instigateurs du Projet L-inc., le programme de Langlois s’adressant aux entreprises en démarrage et en croissance. Il agit à titre de conseiller juridique et d’affaires auprès de jeunes entreprises, de leur incorporation jusqu’à leur revente.

Au début de sa carrière, il a fait son stage chez Dentons, et y a travaillé comme avocat pendant près de deux ans.

Il est également administrateur au sein du Réseau Accès crédit, à Rimouski, ainsi que président du conseil d’administration d’Ultimate Rimouski, une association d’Ultimate frisbee.

Me Chénard a fait ses études en droit à l’Université de Sherbrooke. Il est aussi détenteur d’une maîtrise en administration des affaires.

Eugénie Lefebvre. Photo : Site web de Langlois
Eugénie Lefebvre. Photo : Site web de Langlois
Eugénie Lefebvre

Cette avocate en droit des affaires est chez Langlois depuis seulement un an, au bureau de Montréal. Elle axe principalement sa pratique en droit bancaire, en faillite et insolvabilité ainsi qu’en restructuration financière.

Présentement en congé de maternité, Me Lefebvre possède une expertise en matière de fraudes et de litiges liés aux lettres de change et aux détournements de fonds.

Admise au Barreau en 2013, elle a été impliquée dans divers dossiers relatifs à la protection des renseignements personnels et au respect de la vie privée dans le secteur bancaire.

Avant de travailler chez Langlois, elle a été conseillère juridique à la Banque de Montréal (BMO) pendant un an. Elle a débuté sa pratique chez BLG, où elle est restée plus de sept ans. Elle y avait été embauchée comme étudiante en droit, avant d’y faire son stage et d’être embauchée comme avocate.

Me Lefebvre a fait ses études en droit à l’Université de Montréal. Elle est également détentrice d’un baccalauréat en communication et en science politique.