Me Renée Loiselle. Photo : Site web de Norton Rose Fulbright
Me Renée Loiselle. Photo : Site web de Norton Rose Fulbright
Me Renée Loiselle a reçu la grande demande de Norton Rose Fulbright.

L’avocate spécialisée en droit des sociétés et en droit des valeurs mobilières est la seule Québécoise à devenir associée, sur les 47 nouveaux associés annoncés par le cabinet dans le monde (dont 11 au Canada).

Le Barreau 2013 travaille chez Norton Rose Fulbright depuis près de 10 ans. Elle y a d’abord oeuvré à titre d’étudiante en 2011, puis à titre de stagiaire, avant d’être embauchée comme avocate en 2013.

Elle a précédemment travaillé à Genève pour l’Institut de formation et de recherche des Nations Unies. Elle s’est ensuite lancée dans le droit à l’Université de Montréal, elle qui est déjà titulaire d’un bac en finance et administration des affaires, d’un certificat en droit russe, et d’un autre en droit chinois.

Dans sa pratique, Me Loiselle s'intéresse particulièrement au financement des sociétés (placements privés et appels publics à l'épargne) de même qu'aux fusions et acquisitions de sociétés ouvertes, indique Norton Rose Fulbright.

« De plus, elle conseille fréquemment des sociétés ouvertes canadiennes sur des questions portant sur les obligations d'information continue, la gouvernance d'entreprise ainsi que d'autres questions liées au droit des valeurs mobilières dans le cours normal des affaires », ajoute son cabinet.

L’International Financial Law Review 1000 du Canada l’a qualifiée d’« Étoile montante » en marchés financiers : titres d'emprunt et de participation et fusions et acquisitions (2019-2021).

Impliquée dans sa communauté, Me Loiselle est notamment membre du conseil d’administration de l’Orchestre symphonique de Montréal.