Mes Andrée-Anne Auclair, Rosetta Ting, Michael W. Pasternack, Kimberley Okell et Kim Toffoli. Photos : Site web de DS Avocats
Mes Andrée-Anne Auclair, Rosetta Ting, Michael W. Pasternack, Kimberley Okell et Kim Toffoli. Photos : Site web de DS Avocats
La chaîne de cafés Second Cup deviendra québécoise en étant rachetée par le franchiseur Foodtastic, qui souhaite profiter de l'empreinte du réseau de sa dernière prise afin d'accélérer l'expansion des autres enseignes de son portefeuille.

Malgré les perturbations provoquées par la pandémie de COVID-19, la société québécoise, active au chapitre des acquisitions ces dernières années, a décidé de prendre une autre bouchée en acceptant de verser 14 millions de dollars en espèces à la compagnie ontarienne Aegis Brands pour mettre la main sur l'entreprise qui a vu le jour en 1975.

« C'est la plus grosse (transaction) en matière de volume et (du nombre) d'emplacements », a expliqué lundi au téléphone le président et chef de la direction de Foodtastic, Peter Mammas, en faisant référence au réseau de Second Cup, qui compte plus de 180 cafés — dont quelque 45 au Québec.

« Je crois que les Québécois vont apprécier d'aller dans une chaîne qui appartient à une entreprise québécoise plutôt que d'acheter chez les chaînes américaines », a-t-il ajouté, en expliquant que son entreprise avait effectué la première approche il y a environ six mois.

Mes Tyler D'Angelo, Matt Prager, Alexandra Murray, Jarrett Freeman et John Connon. Photos : Site web de Goodmans LLP
Mes Tyler D'Angelo, Matt Prager, Alexandra Murray, Jarrett Freeman et John Connon. Photos : Site web de Goodmans LLP
L'entreprise propriétaire d'enseignes comme les Rôtisseries Benny, Au Coq, La Belle et La Boeuf, Monza, Carlos & Pepe's, Souvlaki Bar, Nickels, Big Rig et Chocolato et Bacaro a accepté de verser 14 millions. À cela doivent s'ajouter des redevances qui seront versées à Aegis Brands si Second Cup réalise des bénéfices. Foodtastic assume également les baux de tous les franchisés.

C’est le cabinet DS Avocats qui a piloté le dossier pour la québécoise Foodtastic, avec une équipe formée de l’associée de Montréal Me Kim Toffoli, l’avocate de Québec Me Kimberley Okell, l’associée de Québec Andrée-Anne Auclair, et les avocats au bureau de Toronto Mes Michael W. Pasternack et Rosetta Ting.

Du côté de Aegis Brands, c’est le cabinet Goodmans LLP qui se chargeait du dossier, avec à la tête de l’équipe l’associé Me John Connon. Il était épaulé par les associés Mes Matt Prager et Jarrett Freeman, ainsi que par les avocats Mes Alex Murray et Tyler D’Angelo.