Jade Barrière, Ingrid Mavoli, Alexandra Provost et William Sohier. Photo : Site web de l’Université d’Ottawa
Jade Barrière, Ingrid Mavoli, Alexandra Provost et William Sohier. Photo : Site web de l’Université d’Ottawa
Lors de la 22e édition de ce concours de plaidoirie en droit criminel, les équipes de la Section de droit civil de l’Université d’Ottawa formées de Jade Barrière, Ingrid Mavoli, Alexandra Provost et William Sohier ont mis la main sur les deux premières places ainsi que sur cinq prix individuels.

Il s’agit de la toute première fois depuis les débuts du concours en 1999 qu’une même faculté remporte toutes les distinctions.

Ainsi, Jade Barrière a été récompensée pour sa déclaration d’ouverture, Alexandra Provost, pour son interrogatoire et William Sohier, pour son contre-interrogatoire. Ingrid Mavoli a quant à elle reçu le prix pour la meilleure plaidoirie ainsi que le Prix Assad-Sklar, remis à la meilleure plaideuse.

Pour se préparer à la compétition, les quatre candidats ont reçu l’aide de Mes Manon Lapointe et Marie-Pier Abel.

La Coupe Guy-Guérin est la première étape à franchir pour se rendre à la finale nationale de la coupe Sopinka, qui se tiendra les 19 et 20 mars de façon virtuelle.

La Coupe Sopinka est le seul concours de plaidoirie de première instance offert aux facultés de droit à l’échelle nationale et dont le chapitre Québec, soit la Coupe Guy-Guérin, rend hommage au regretté juge Guy Guérin.