La taille et le contenu des bureaux des cabinets d’avocats vont considérablement évoluer. Photo : Shutterstock
La taille et le contenu des bureaux des cabinets d’avocats vont considérablement évoluer. Photo : Shutterstock
La pandémie a fait se développer le travail à distance. Mais il ne faut pas pour autant imaginer que le travail juridique deviendra 100% mobile. Les bureaux demeureront nécessaires. Mais leur taille et leur contenu vont considérablement évoluer.

La première raison de voir les bureaux évoluer est que leur dimension n’est souvent plus adaptée aux besoins réels des cabinets. D’abord, les avocats et les employés ont pris l’habitude de travailler à distance; et ils ont pu apprécier ce mode de fonctionnement. Une majorité d’associés envisage d’être présent au bureau moins de trois jours par semaine, rapporte Law.com:

Par ailleurs, durant la pandémie, les cabinets ont commencé à se séparer d’employés, à la fois en raison de la crise économique, mais aussi parce que le télétravail a rendu moins utile un certain nombre de fonctions administratives.

La superficie des bureaux diminuera donc, ce qui est une bonne nouvelle pour le budget des cabinets, puisque l’immobilier constitue leur deuxième poste budgétaire en importante.

Les cabinets auront encore des bureaux après la pandémie. Mais ces lieux évolueront profondément. De nouveaux espaces apparaîtront. Puisque chacun travaille davantage à distance, le bureau individuel sera moins fréquent. Les bureaux seront de plus en plus partagés, en fonction des besoins réels de chaque usager. Ces bureaux partagés seront particulièrement conçus pour permettre le travail au calme, une possibilité que n’offre pas toujours le télétravail depuis la maison.

Et après cette pandémie, où l’isolement a pu rendre le travail difficile à vivre, les espaces communs seront mieux utilisés.

On trouvera des espaces communs de différents types. Certains de ces espaces seront dédiés à la formation, avec l’équipement adéquat, pour mener la formation juridique continue. D’autres privilégieront la collaboration, pour le travail, pour recevoir les clients, mais aussi pour des moments de convivialité, ces précieux instants qui ont manqué durant les périodes d’isolement de la pandémie. Et d’autres espaces communs seront consacrés à la technologie, avec du matériel de pointe permettant des examens poussés des documents et même du travail de codage.