Les grands cabinets du Québec décortiquent le plus récent budget fédéral. Photo : Shutterstock
Les grands cabinets du Québec décortiquent le plus récent budget fédéral. Photo : Shutterstock
L’encre du nouveau budget fédéral est à peine sèche que les grands cabinets du Québec se confondent en analyses et explications.

Droit-inc vous présente leur point de vue.

Tour d’horizon.

BLG

Le cabinet pancanadien BLG estime que le budget fédéral innove à bien des égards, notamment en ce qui a trait à la relance économique, les changements climatiques et des programmes sociaux comme les services de garde.

Pour consulter le rapport de BLG : https://bit.ly/3v4XoDZ

McCarthy Tétrault

Le rapport du cabinet McCarthy Tétrault, seulement disponible en anglais, remarque pour sa part, contrairement aux rumeurs prébudgétaires, que le budget 2021 ne comprend pas de mesures augmentant le taux d’inclusion des gains en capital, éliminant l’exonération pour la résidence principale ou encore l’imposition sur la fortune.

Pour consulter le rapport de McCarthy : https://bit.ly/3xaAFYR

Osler

L’équipe fiscalité d’Osler a organisé un webinaire pour analyser des propositions fiscales importantes du budget 2021.

Le cabinet a également publié une analyse des propositions fiscales importantes du budget.

Pour consulter l’Info Budget : https://bit.ly/3eoWRWW

Stikeman Elliott

Le groupe fiscalité de Stikeman a lui aussi dressé une analyse du budget fédéral 2021. Cette analyse regroupe certains faits saillants, dont les mesures visant l’impôt sur le revenu des sociétés et la fiscalité internationale, notamment.

Pour consulter le rapport de Stikeman Elliott : https://bit.ly/3n9dIRh