Photo : BAnQ
Photo : BAnQ
Dans le cadre de son centenaire, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) met dans la lumière ses archives judiciaires, qui représentent près de la moitié de l’ensemble des documents conservés.

Des spécialistes du droit et des Archives nationales du Québec reviendront sur les trésors de jurisprudence accumulés depuis la Nouvelle-France jusqu’à l’ère numérique, au cours de conférences en ligne du 3 au 6 mai.

Ces quatre matinées de conférences seront ouvertes avec la participation de Me Paul-Matthieu Grondin, bâtonnier du Québec, Richard Wagner, juge en chef du Canada, Hélène Laverdure, conservatrice et directrice générale des Archives nationales pour BAnQ, et Jean-Louis Roy, pdg de BAnQ.

Une trentaine de conférenciers interviendront tout au long de ce cycle de conférences, en traitant une variété de thèmes comme la justice criminelle, les procès au temps de la Nouvelle-France, et les défis du numérique.

« Par leur ancienneté et leur volume ainsi que leur qualité, ces archives conservées par BAnQ et par les tribunaux permettent de suivre et de documenter l'évolution de la société québécoise, explique Jean-Louis Roy, pdg de BAnQ. Elles offrent un immense potentiel pour la recherche, tout en étant liées directement à la protection des droits des citoyens. Aujourd’hui, leur numérisation devient cruciale afin de protéger les documents originaux et de rendre accessible ce bien commun inestimable. Ces archives conjuguent notre mémoire et, en partie, notre avenir. »

Les inscriptions sont gratuites, mais la réservation est obligatoire. Le programme et les inscriptions sont accessibles sur le site de BAnQ.