Me Dominique Lettre. Source: Lettre & Brown
Me Dominique Lettre. Source: Lettre & Brown
L’Institut d’arbitrage et de médiation du Canada vient de décerner le prix d’excellence Lionel J.McGowan pour le Québec à Me Dominique Lettre, notaire, médiatrice et arbitre.

La notaire de Lettre & Brown, un cabinet notarial du Vieux-Longueuil, se voit récompensée pour son excellence en matière de règlement des différends. C’est aussi l’ensemble de sa carrière qui est primée. Elle devient la première notaire et la première femme à recevoir ce prix pour la province de Québec.

Me Dominique Lettre a siégé durant quelques années au conseil d’administration de l’Institut d’arbitrage et de médiation du Québec (IMAQ), dont elle a également été vice-présidente. Dans ces fonctions, elle a contribué à l’élaboration des critères d’accréditation des médiateurs, au développement de la pratique des médiateurs et des arbitres, ainsi qu’à l’essor de l’IMAQ.

Me Dominique Lettre a aussi été la présidente de l’Association des médiateurs familiaux du Québec (AMFQ). Elle représente la Chambre des notaires du Québec au sein du Comité des organismes accréditeurs en médiation familiale (COAMF), un comité interprofessionnel d’accréditation qu’elle a elle-même présidé durant plusieurs années.

Me Lettre est par ailleurs déléguée de la Chambre des notaires du Québec (CNQ), où elle est membre du comité de discipline et formatrice en médiation familiale. Elle est superviseure des médiateurs accrédités sous engagement.

La notaire est aussi chargée de cours en droit préventif, en règlement des différends et en droit patrimonial de la famille à l’Université de Sherbrooke, au campus de Longueuil.

Il y a deux ans, Me Lettre a fusionné son cabinet avec celui de Me Marie-Ève Brown pour former le cabinet Lettre & Brown, une étude boutique qui rassemble des arbitres, ainsi que des médiateurs familiaux et civils.

Me Dominique Lettre agit régulièrement à titre de médiatrice civile dans des domaines variés, de même qu’à la Cour du Québec, division des petites créances.