Question

Bonjour,
A la lecture de récents derniers articles sur droit-inc, je m'interroge sur l'intérêt de participer à des activités para-universitaires, du type exécutif d'une l'AED, comités facultaires. Quelle est la valeur que les conseillers en recrutement attachent à ces participations ?

Réponse

Faites attention à ce que vous lisez, surtout les commentaires publiés anonymement. Il est aisé de dénigrer et de rabaisser les gens et les actions entreprises. Mais quel est le profil et l’expertise de ces gens, nous n’en savons rien. Certaines personnes se reconnaîtront certainement et je les inviterai à communiquer avec moi si elles veulent discuter, à visage découvert il va sans dire. De plus, toute personne qui rédige un texte ou dispense de l’information le fait sur la base de ses connaissances et de ses opinions. Elle le fait donc de manière plus ou moins subjective et vous devez vous servir de votre jugement et de plus d’une source d’information pour vous faire une idée objective. Je n’ai pas la prétention d’être différent et vous devez bien sûr prendre ces informations avec un grain de sel. Cependant, être recruteur juridique et connaître à fond le marché est mon métier depuis maintenant 7 ans. Par comparaison, un avocat de 7 ans de pratique est sur le « partnership track ». On lui fait donc confiance car il connaît son métier et maîtrise son domaine d’expertise… À vous de tirer vos conclusions.

Tout est question de potentiel lors du recrutement d’étudiants. Un employeur ne pourra examiner et analyser votre expérience juridique car vous n’avez pas encore débuté votre carrière. La vérification de références donnera des résultats souvent mitigés car ces dernières proviennent d’un domaine tout autre que juridique. Les employeurs doivent donc baser leur jugement sur autre chose. Vous remarquerez que je parle d’employeurs car les recruteurs ne participent presque jamais à des processus de sélection d’étudiants et de stagiaires.

Vous aurez remarqué que certains critères sont assez controversés. Les étudiants provenant de telle ou telle université sont-ils de meilleurs futurs avocats. Faut-il accorder une si grande importance aux résultats scolaires. Je ne m’éterniserai pas sur ces questions aujourd’hui. Mais certains aspects de votre profil peuvent aussi influer sur la décision des employeurs.

Vous devez vous démarquer du groupe d’une façon ou d’une autre. Vous devez démontrer un intérêt à prendre les choses en charge et à vouloir influencer positivement votre environnement. Vous devez faire preuve de leadership. Finalement, vous devez démontrer votre capacité à interagir avec les gens, ce que tout futur bon développeur de clientèle doit faire à profusion. L’implication dans des activités para-universitaires fait ressortir ces aspects de votre profil. De plus, elle met l’accent sur votre capacité à gérer plusieurs dossiers à la fois, tout en réussissant à maintenir de bons résultats académique ou en bon français « multitasking ». Ce sont tous des points qui sont recherché par les employeurs et votre participation à ces activités est une manière de les faire ressortir, ce qui vous fera vous démarquer de la masse et qui vous permettra possiblement d’obtenir une entrevue et de vous vendre par la suite. Ça peut aussi être un sujet de conversation, une occasion de vous faire valoir lors d’une entrevue : quels dossiers avez-vous gérés, quelles difficultés avez-vous rencontrées et comment les avez-vous surmontées, etc.

Comme je le mentionnais, tout est question de potentiel. Participer à ce type d’activités est une excellente manière de mettre en valeur ce potentiel. Mais comprenez que le recrutement des étudiants est basé sur plusieurs facteurs et que rien ne peut garantir un résultat heureux. Tout est question de « fit », avec les interviewers, avec la culture corporative de l’employeur, etc. Et qu’une entrevue est une activité hautement subjective car après tout, tout le monde est humain et influencé par ses propres perceptions et son propre cheminement.

Au plaisir.

Jean-François Théorêt


La Question Carrière

Chaque semaine, tour à tour, les recruteurs juridiques Caroline Haney et Jean-François Théorêt répondent à une question posée par vous chers lecteurs.

La Question Carrière de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes du moment qu’elles concernent votre carrière de juriste.

Pour participer, rien de plus simple, inscrivez votre question dans le formulaire situé ici. Et voilà, le tour est joué!