C’est ce qu’a laissé entendre hier l’enquêteur qui a dirigé l’enquête criminelle de Norbourg.

« Me Alain Dussault savait des choses et il a peut-être fait des choses», a dit en Cour l’enquêteur principal de la GRC, Yves Roussel, selon des propos rapportés le quotidien le Devoir.

«J'ai relevé des indices relativement à l'inspection de l'AMF suggérant que Me Dussault connaissait peut-être des choses, a peut-être joué un rôle», a dit M. Roussel.

S’il n’a pas été impliqué au criminel c’est que la preuve contre lui n’a pas été suffisamment établie a expliqué l’enquêteur. Aucun des éléments constatés par l’enquêteur ne pouvait en effet, selon lui, constituer une preuve légalement admissible dans le cadre d’un procès.

Pour plus de détails, cliquez ici.