Peu avant minuit, alors que la chef péquiste livrait son discours devant plus de 2000 partisans, un homme de 62 ans a ouvert le feu dans un vestibule à l'arrière de l'édifice, tuant une personne et en blessant une autre. Il a ensuite tenté d'incendier l'édifice.

Le premier ministre sortant, qui s'est exprimé mercredi matin à Sherbrooke, s'est dit très attristé et a ajouté qu'il s'agissait d'un véritable choc.

Jean Charest, qui a subi une défaite électorale dans la circonscription de Sherbrooke, commentera davantage la situation plus tard, lorsque les détails se préciseront en lien avec cet incident.