Reportages

L’iPad : Oui ou non pour les avocats?

Main image

Agnès Wojciechowicz

2010-07-15 14:15:00

Annoncée comme une véritable “révolution” par Apple, la tablette iPad est-elle un gadget ou peut-elle trouver sa place sur le bureau d’un avocat? Trois avocats férus de techno répondent… et leurs avis divergent.

Mise sur le marché en juin dernier à grands coups de superlatifs par Steve Jobs, le patron d’Apple, l’iPad ne laisse personne indifférent. Jouet pour les uns, outil de travail pour les autres, la tablette a déjà été testée par certains avocats québécois.

Lampros Stougiannos du cabinet Heenan Blaikie, en fait partie. L’avocat qui se définit lui-même comme un « fanatique des nouvelles technologies », a fait l’acquisition de l’iPad le jour de sa sortie.

imge #4196

Lampros Stougiannos%%%d'Heenan Blaikie%%%adore son nouveau%%%joujou
« Au bureau, on utilise l’Iphone depuis plus d’un an, pour moi l’iPad c’était une évolution naturelle car la plateforme et les fonctions sont similaires », explique l’avocat.

Utilisateur de la tablette depuis deux mois maintenant, il en est extrêmement satisfait.

« On peut se promener partout avec, tout en continuant à avoir accès aux courriels et aux pièces jointes du bureau.»

Un enthousiasme partagé par son confrère du cabinet Ogilvy Renault, Xavier Beauchamp-Tremblay. Bien que ce dernier avoue avoir acheté l’iPad par « curiosité », il a néanmoins réussi à lui trouver une utilité professionnelle.

imge #4196

Xavier%%%Beauchamp-Tremblay%%%d'Ogilvy Renault,%%% est un fan de l'iPad!
« Je m’en sers pour accéder à des articles de la littérature juridique, pour lire mes courriels ou suivre un fil RSS, indique le jeune avocat, et c’est fantastique pour les yeux car la lecture est très confortable. »

La possibilité de visualiser les documents plus aisément et celle de ne plus devoir les imprimer séduiraient les avocats de même que les caractéristiques propres au produit.

« Il a 10 heures d’autonomie de batterie alors que les PC en ont 2 ou 3 et il est surtout plus petit et plus léger donc transportable partout », souligne Lampros Stougiannos.

Prisonnier d’Apple

Un engouement que ne partage pas Dominic Jaar, président de Conseils Ledjit Consulting Inc et chroniqueur à Droit-inc.com. Pour cet autre passionné de nouvelles technologies, l’iPad n’a rien de révolutionnaire.

imge #4196

Dominic Jaar, de Ledjit,%%% n'est pas convaincu
« Je l’ai pris afin d’améliorer la qualité de mon travail et le moins que l’on puisse dire est que l’iPad ne rentre pas dans cette catégorie », affirme-t-il.

Même s’il lui confère certaines qualités, les manquements de la tablette prévalent selon lui.

« On est captif d’une seule solution car on ne peut fonctionner qu’avec les logiciels d’Apple et puis ça n’ôte pas la nécessité d’avoir un cellulaire et un PC! »

Xavier Beauchamp-Tremblay concède que des améliorations pourraient être apportées, notamment sur le plan de la productivité ou de la sécurité des contenus. Toutefois, il reste persuadé que la tablette est synonyme de futur.

« L’iPad va trouver sa place ne serait-ce que dans le simple fait de ne plus avoir à traîner tous les documents à la cour », estime-t-il.

Féru de la multitude d’applications propres à l’iPad, Lampros Stougiannos prédit lui aussi une évolution prometteuse à la tablette avant d’ajouter : « Ce qui serait magique, c’est de pouvoir accéder de l’iPad au système de gestion des documents du bureau.»

L’avenir nous dira si l’iPad s’est installé de manière définitive dans les prétoires et si, avec le temps, il finira par remplacer le code civil.
31585

19 commentaires

  1. Le Masque
    Le Masque
    il y a 13 ans
    Gadget
    Maître Jaar a raison; l'iPad n'est qu'un gadget, peu utile aux avocats.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    HP Touchsmart
    Produit moins couru mais pourtant beaucoup plus versatile pour des fins professionnelles, je suggère à toutes et à tous de donner sa chance au HP Touchsmart TM2.....les bémols : autonomie plus courte (5 à 6 heures max) et quelque peu plus encombrant lorsqu'utilisé en "format" standard. À noter qu'il peut-être replié sur lui-même (au sens propre) pour être utilisé comme une tablette avec écran tactile (l'écran s'adapte à l'inclinaison voulue).
    Une sorte de I-Pad moins sexy mais avec toute la latitude qu’offre un PC.
    Peut-être connecté sur internet via un Blackberry en utilisant le réseau 3G de ce dernier (ce que le I-Pad ne peut pas faire à moins d’être « jailbreacké ») ; c’est pratique lorsque vous êtes dans un lieu où il n’y pas de réseau internet sans fil.

  3. Me
    Me
    iPad, iPad, i minuscule, P majuscule, a et d minuscules. Il n'y a pas de "I-Pad". Est-ce si difficile que ça?

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Re : Me
    Maxi-pad, maxi-pad. Je crois que tu es du pour remplacer ton maxi-pad.

    > iPad, iPad, i minuscule, P majuscule, a et d minuscules. Il n'y a pas de "I-Pad". Est-ce si difficile que ça?

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Re : Me
    Vous deviez consulter vos associés avant de commenter.

    > iPad, iPad, i minuscule, P majuscule, a et d minuscules. Il n'y a pas de "I-Pad". Est-ce si difficile que ça?

  6. Me
    Me
    >>> « On est captif d’une seule solution car on ne peut fonctionner qu’avec les logiciels d’Apple et puis ça n’ôte pas la nécessité d’avoir un cellulaire et un PC! »

    Complètement faux.

    • Xavier Beauchamp-Tremblay
      Xavier Beauchamp-Tremblay
      il y a 13 ans
      Re : Me
      Pas complètement, je suis aussi d'avis que ça ne remplace ni le PC ni le cellulaire/téléphone intelligent.

      Je compense d'ailleurs mon inhabilité sur le clavier du iPad par ma vitesse furibonde sur le clavier de mon précieux Blackberry.

      > >>> « On est captif d’une seule solution car on ne peut fonctionner qu’avec les logiciels d’Apple et puis ça n’ôte pas la nécessité d’avoir un cellulaire et un PC! »
      >
      > Complètement faux.

  7. Xavier Beauchamp-Tremblay
    Xavier Beauchamp-Tremblay
    il y a 13 ans
    Re : HP Touchsmart
    Le Touchsmart fait quand même 3 fois le poids du iPad. Plus lourd même qu'un miniportatif ("netbook") Acer de 10 pouces. À mon avis ça suffit pour dire que ce n'est tout simplement pas le même genre de produit. Faut penser le iPad plus comme un lecteur de livres électroniques sur les stéroïdes que comme un ordinateur portable.

    Cela dit, quand je mentionnais à la charmante journaliste que des améliorations pouvaient être apportées côté productivité, j'avais en tête les difficultés que j'ai avec le clavier tactile et non la versatilité de l'appareil. Des applications comme "Documents to go" et "iAnnotate PDF" coûtent presque rien et remplacent à mon avis très bien les logiciels de productivité habituels.

    Aussi, c'est bien beau la "fonction modem" ("tethering") avec un Blackberry, mais je doute que ça soit aussi rapide et élégant à connecter qu'un iPad 3G. Avec le iPad on a quelque chose qu'on sort de sa mallette (ou de son "man purse", c'est selon) à la vitesse d'un cowboy qui dégaine et qui nous permet de consulter n'importe quel document, page web, livre électronique ou vidéo de palourde royale en quelques secondes, sans branchement nécessaire.

    Enfin, je veux bien, au fond, d'un iPad plus ouvert avec les mêmes programmes qu'un PC, mais pas en faisant des compromis sur la vitesse d'amorçage ("boot speed"): Windows 7, sors de ma tablette!

    XBT


    > Produit moins couru mais pourtant beaucoup plus versatile pour des fins professionnelles, je suggère à toutes et à tous de donner sa chance au HP Touchsmart TM2.....les bémols : autonomie plus courte (5 à 6 heures max) et quelque peu plus encombrant lorsqu'utilisé en "format" standard. À noter qu'il peut-être replié sur lui-même (au sens propre) pour être utilisé comme une tablette avec écran tactile (l'écran s'adapte à l'inclinaison voulue).
    > Une sorte de I-Pad moins sexy mais avec toute la latitude qu’offre un PC.
    > Peut-être connecté sur internet via un Blackberry en utilisant le réseau 3G de ce dernier (ce que le I-Pad ne peut pas faire à moins d’être « jailbreacké ») ; c’est pratique lorsque vous êtes dans un lieu où il n’y pas de réseau internet sans fil.

  8. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Ô Canada
    Le Blackberry est un outil qui répond à tous les besoins des avocats (nous ne sommes pas des infographistes). Puisqu'il s'agit d'une technologie canadienne, autant joindre l'utile à l'agréable et promouvoir les produits et le savoir canadiens.

  9. Me
    Me
    >>>>>> Le Blackberry est un outil qui répond à tous les besoins des avocats (nous ne sommes pas des infographistes). Puisqu'il s'agit d'une technologie canadienne, autant joindre l'utile à l'agréable et promouvoir les produits et le savoir canadiens.

    En quoi texter à l'aide d'une interface belle et soignée requiert d'être infographiste? Quelle philosophie de merde. Le site web de, disons Robic, ainsi que leur documentation papier est de ce calibre. Doivent-on les critiquer pour autant et leur suggérer de rester avec une présentation typiquement avocatienne, avec des photos de lampes vertes ?

    Le design n'est pas fait pour les designers, mon cher... tout comme les architectes ne font pas que construire des maisons pour eux-mêmes.

  10. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Anonyme
    > Le Blackberry est un outil qui répond à tous les besoins des avocats (nous ne sommes pas des infographistes).

    donc un avocat très riche ne devrait pas s'acheter une Ferrari parce qu'il est avocat et non pilote de course. cest donc ben con.

    la dactylo aussi répond à tous les besoins des avocats.

  11. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Re : Re : HP Touchsmart
    "Aussi, c'est bien beau la "fonction modem" ("tethering") avec un Blackberry, mais je doute que ça soit aussi rapide et élégant à connecter qu'un iPad 3G."

    Définitevement moins élégant mais, pour avoir testé les deux, aussi rapide. À noter que le BB peut être connecté en bluetooth au PC pour tenir lieu de modem. Et ça évite de payer pour une connection 3G supplémentaire pour le IPad alors que tu en as déjà une avec le BB.


    Tu as cependant raison lorsque tu indique que ce sont des produits différent. Néamoins, je pense que disposer d'un HP TM2 en lieu et place d'un laptop et d'un IPad peut être une alternative intéressante.

  12. Me
    Me
    >>>> « On est captif d’une seule solution car on ne peut fonctionner qu’avec les logiciels d’Apple et puis ça n’ôte pas la nécessité d’avoir un cellulaire et un PC! »

    Il y a 10 000 applications pour le iPad distribuées sur le iTunes Store. Apple en a signé moins de 100. Les autres ce sont tous des programmeurs tiers.

  13. Me
    Me
    Pour ce qui est des suites de bureautique, lorsqu'on utilise iWorks, il n'y a rien de mieux sous le soleil. Même Microsoft, après 20 ans d'efforts soutenus en recherche et développement, finit par offrrir un produit qui est, somme toute, merdique lorsque comparé à iWorks. Je vois difficilement comment quelq'un de normal pourrait désirer une solution de remplacement. Je fais de temps à autre ma correspondance (et parfois des requêtes) sur iWorks sur iPad... c'est tout simplement divin.

  14. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Anonyme
    >nous ne sommes pas des infographistes).

    bon, un autre cave qui a certainement une lampe verte sur son bureau en acajou.

  15. pod
    procès sans papier
    J'utilise mon Ipad au bureau depuis le mois d'avril. En fait, c'est mon Ipad qui est photographié en haut de l'article.

    J'ai fait une audition devant une instance administrative avec mes pièces sur mon Ipad. J'ai ensuite déposé mes pièces par courriel. Lors de ma prochaine audition, je vais connecter mon Ipad directement sur le canon dans la salle et shooter mes pièces sur le mur avant de les déposer.

    En plus, je reçois mes fax et messages vocaux sur mon Ipad. Je n'imprime plus mes fax automatiquement.

    le Ipad est clairement un jouet mais en même temps, c'est le futur. Vous pouvez jouer avec votre blackberry (brick breaker!) mais avouez que vous avez tous les pouces plus musclés qu'il y a dix ans !

    ps. si vous aimez faire de la photo, le Ipad est vraiment génial !

  16. Me
    Re : procès sans papier
    > J'utilise mon Ipad au bureau depuis le mois d'avril. En fait, c'est mon Ipad qui est photographié en haut de l'article.
    >
    > J'ai fait une audition devant une instance administrative avec mes pièces sur mon Ipad. J'ai ensuite déposé mes pièces par courriel. Lors de ma prochaine audition, je vais connecter mon Ipad directement sur le canon dans la salle et shooter mes pièces sur le mur avant de les déposer.
    >
    > En plus, je reçois mes fax et messages vocaux sur mon Ipad. Je n'imprime plus mes fax automatiquement.
    >
    > le Ipad est clairement un jouet mais en même temps, c'est le futur. Vous pouvez jouer avec votre blackberry (brick breaker!) mais avouez que vous avez tous les pouces plus musclés qu'il y a dix ans !
    >
    > ps. si vous aimez faire de la photo, le Ipad est vraiment génial !



    iPad, iPad, i minuscule, P majuscule, a et d minuscules. Il n'y a pas de "I-Pad". Est-ce si difficile que ça?

  17. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Je suis jaloux !
    > J'ai fait une audition devant une instance administrative avec mes pièces sur mon Ipad. J'ai ensuite déposé mes pièces par courriel. Lors de ma prochaine audition, je vais connecter mon Ipad directement sur le canon dans la salle et shooter mes pièces sur le mur avant de les déposer.

    Wow !

    Quelle est cette mystérieuse instance administrative, flexible au point que la production des pièces n'exige pas la remise de celles-ci durant l'audition par le témoin qui en est l'auteur, et qui dispose de "canon à shooter" de la preuve en vidéo ?

    Là où je plaide, le seul canon qui existe est dans le regard du juge, qui va te shooter si tu t'écarte de la façon traditionnelle d'administrer la preuve.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires