Deux pour un…

Main image

Caroline Haney

2010-04-23 08:30:00

La recruteuse juridique Caroline Haney répond à la Question Carrière de la semaine posée par un lecteur de Droit-inc.com.

Questions

(1) J'exerce depuis 5 ans en PI dans un bureau national. Je pense donner satisfaction à mon bureau et à mes clients. Pourtant, alors que certains de mes collègues sont régulièrement appelés, moi je n'ai jamais reçu le coup de fil flatteur d'un chasseur de tête. Est-ce que cela signifie que je ne vaux rien (ou pas grand chose) sur le marché de l'emploi ? Est-ce que je peux quand même initier une démarche vers un recruteur ?

(2) J'ai une bonne job. Mais voilà, après 5 ans, j'ai envie d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Mon employeur ne doit pas le savoir. Est-ce que je peux me tourner vers une firme de recrutement comme la vôtre pour indiquer ma disponibilité et envisager ensemble des postes ? Dans ce petit milieu, qu'est-ce qui me garantit la confidentialité de ma démarche ? La crainte de fuites de la part de possibles employeurs ou de recruteurs fait que pour le moment je n'ai jamais donné suite ... Rassurez-moi Caroline


Réponse

Bonjour chers lecteurs,

Je vais répondre à deux questions cette semaine, pour faire changement.

Car les deux ont une connexion....

D'abord, il faut savoir que si un recruteur ne vous appelle pas c’est parce que : (1) il n'a pas de poste pour vous étant donné le marché, votre type de pratique ou niveau d'expérience; (2) il ne vous connaît pas et donc n'avait pas pensé à vous; (3) il ne vous aime pas et ne vous trouve pas bon.

Soyons sérieux un peu. Éliminons le (3) et concentrons-nous plutôt sur le (1) et (2).

D'abord (1). Vos collègues travaillent peut-être dans un secteur plus actif et par conséquent en demande; c'est donc tout à fait normal qu'il y ait plus de trafic et de postes en circulation. Le recruteur ne vous appelle pas non pas parce qu'il ne vous aime pas mais plutôt parce qu'il n'a rien pour vous.

Ensuite (2). Certains recruteurs chassent, d'autres ne chassent pas; ces derniers ne peuvent donc pas vous contacter si vous ne les avez pas contactés d'abord. Même si certains recruteurs peuvent chasser, savent-ils que vous êtes en mode recherche ou "réceptif", vous connaissent-ils vraiment sans votre CV ou pensent-ils à vous pour les bons postes, ignorant votre parcours?

J'enchaîne donc avec la deuxième question: il faut, à un moment ou à un autre dans sa démarche, poser LE geste proactif ultime: il faut envoyer son CV. Si vous êtes plus à l'aise de fonctionner comme suit, contactez donc l'employeur potentiel ou le recruteur d'abord par téléphone, ou par courriel. Voyez ensuite si vous jugez bon de passer à l'autre étape i.e. l'envoi d'un CV. Si vous travaillez en bureau, le site Internet de votre cabinet fait déjà état de votre parcours, expérience et parfois même réalisations; l'information sur vous est donc déjà en "circulation" si on veut...

Si ce n'est pas votre cas, il n'y a pas 36 façons de bien vous faire connaître, il faut envoyer votre CV. Oui, cette opération comporte une part de risque, mais qui risque rien n'a rien. Si vous êtes vraiment motivé à changer d'emploi, il faut vous faire à l'idée que vous devrez tôt ou tard faire circuler de l'information à votre sujet.

Qui dit risque dit gestion de risque: demandez aux gens de votre entourage de partager leur expérience et demandez-leur en qui ils ont confiance. Ce petit sondage vous rassurera et vous en dira plus sur les gens en qui vous pouvez avoir confiance...ou non!

Merci pour vos questions!

Caroline


La Question Carrière

Chaque semaine, tour à tour, les recruteurs juridiques Caroline Haney et Jean-François Théorêt répondent à une question posée par vous chers lecteurs.

La Question Carrière de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes du moment qu’elles concernent votre carrière de juriste.

Pour participer, rien de plus simple, inscrivez votre question dans le formulaire situé ici. Et voilà, le tour est joué!
7485

4 commentaires

  1. Me
    Me
    >>>>>>>>> (2) J'ai une bonne job. Mais voilà, après 5 ans, j'ai envie d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Mon employeur ne doit pas le savoir. Est-ce que je peux me tourner vers une firme de recrutement comme la vôtre pour indiquer ma disponibilité et envisager ensemble des postes ? Dans ce petit milieu, qu'est-ce qui me garantit la confidentialité de ma démarche ? La crainte de fuites de la part de possibles employeurs ou de recruteurs fait que pour le moment je n'ai jamais donné suite ... Rassurez-moi Caroline


    Jamais je n'accepterai de travailler dans la même équipe que quelq'un d'aussi peureux et qui manque d'assurance. De plus, cette personne a peur de se faire renvoyer pour avoir cherché ailleurs... possiblement à cause du fait qu'elle sait ne pas avoir l'étoffe pour se faire embaucher ailleurs. Alors, pourquoi chercher? Le droit se pratique avec des cojones!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 13 ans
      Re : Me
      Me a tout à fait raison, après tout, c'est un véritable dieu du droit, il est infaillible et il réussi dans tout.


      > >>>>>>>>> (2) J'ai une bonne job. Mais voilà, après 5 ans, j'ai envie d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Mon employeur ne doit pas le savoir. Est-ce que je peux me tourner vers une firme de recrutement comme la vôtre pour indiquer ma disponibilité et envisager ensemble des postes ? Dans ce petit milieu, qu'est-ce qui me garantit la confidentialité de ma démarche ? La crainte de fuites de la part de possibles employeurs ou de recruteurs fait que pour le moment je n'ai jamais donné suite ... Rassurez-moi Caroline
      >
      >
      > Jamais je n'accepterai de travailler dans la même équipe que quelq'un d'aussi peureux et qui manque d'assurance. De plus, cette personne a peur de se faire renvoyer pour avoir cherché ailleurs... possiblement à cause du fait qu'elle sait ne pas avoir l'étoffe pour se faire embaucher ailleurs. Alors, pourquoi chercher? Le droit se pratique avec des cojones!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 13 ans
      Re : Re : Me
      > Me a tout à fait raison, après tout, c'est un véritable dieu du droit, il est infaillible et il réussi dans tout.
      >
      >
      C'est vrai que Me est un véritable dieu du droit, infaillible et omnipotent. Toutefois, il manque beaucoup d'indulgence envers les êtres inférieurs...

  2. Slackeur professionnel
    Slackeur professionnel
    il y a 13 ans
    Re Me
    Ouf Me tu y vas fort. Ce n'est pas tout le monde qui a ton degré de pragmatisme. Changer d'emploi est une situation très délicate et pourrait vite se retourner contre le candidat s'il ne gère pas bien la situation. Par ailleurs, ça n'enlève rien à ce que c'est probablement un bon candidat.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires