Dossier spécial: Desjardins Ducharme

DDSM : que sont-ils devenus?

Main image

Mathieu Lavallée

2008-10-30 14:20:00

En octobre 2007, Desjardins Ducharme disparaissait après avoir passé quelques mois dans la tourmente. 34 avocat sont passés chez Lavery de Billy, 7 chez Donati Maisonneuve, alors que les avocats du bureau de Québec redonnaient naissance à Stein Monast.

Plus d’un an après la tempête, sept juristes ont à nouveau plié bagages. Droit-inc.com les a retracés...

Henri-Louis Fortin, qui a passé 25 années dans le secteur privé, a confié à Droit-inc.com être parti en « excellents termes » pour relever un nouveau défi. Anciennement chez Stein Monast, où il pratiquait le droit fiscal, il occupe depuis le 15 septembre dernier la Direction de l’impôt aux entreprises et de l’intégrité au ministère des Finances du Québec. Me Fortin a été admis au Barreau du Québec en 1977.

Même son de cloche du côté de Me Réjean Blaquière, admis au Barreau en 1991, qui s’était joint au secteur transactionnel et commercial de Desjardins Ducharme en 2001. Ce dernier a quitté Lavery, de Billy pour retourner à la Fédération des caisses Desjardins du Québec, avec qui il avait passé plusieurs années de sa pratique. Rejoint par téléphone, Me Blaquière a déclaré qu’ « il n’y avait pas de lien avec la restructuration » du cabinet, soulignant au passage qu’il était impliqué dans plusieurs dossiers stratégiques avant son départ.

Depuis la restructuration, cinq autres avocats ont tenté leur chance auprès de nouvelles organisations.

Mes Véronik Bonneville-Pesant et Réda Ray Saad, auparavant chez Lavery, de Billy, sont respectivement chez Éolectric et Borden Ladner Gervais.

À Québec, Stéphanie Nadeau a quitté pour la société Recyc-Québec, Sylvie Pigeon a fait le saut chez Welch Bussières et Mélanie Robert œuvre désormais au ministère de la Justice du Québec.

Les sept avocats qui, en 2007, ont fait le saut chez Donati Maisonneuve, sont restés fidèles depuis leur arrivée.

Pour lire ou relire le dossier que Droit-inc.com avait consacré l'an dernier à Desjardins Ducharme, cliquez ici.
17091

7 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 15 ans
    Me
    Haha... pouruqoi taire l'épisode 1 et ne parler que des épisodes 2 (Lavery) et 3 (DM) ??

    Vous voulez faire plaisir à Me Charpentier en tenant ça mort? :)

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 15 ans
    Re : Me
    > Haha... pouruqoi taire l'épisode 1 et ne parler que des épisodes 2 (Lavery) et 3 (DM) ??
    >
    > Vous voulez faire plaisir à Me Charpentier en tenant ça mort? :)

    Surtout qu'il menace de poursuivre DDSM en liquidation!!!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 15 ans
      Re : Re : Me
      > > Haha... pouruqoi taire l'épisode 1 et ne parler que des épisodes 2 (Lavery) et 3 (DM) ??
      > >
      > > Vous voulez faire plaisir à Me Charpentier en tenant ça mort? :)
      >
      > Surtout qu'il menace de poursuivre DDSM en liquidation!!!

      Je ne comprends pas l'allusion; qui menace qui de quoi?

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 15 ans
    BCF en faillite?
    BCF va suivre DDSM en liquidation?

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 15 ans
    Mario Charpentier et l'ADQ
    J'ai vu Mario Charpentier à la télévision au congrès de l'ADQ du week-end dernier à Drummond.....

    C'est vrai que BCF fait un peu ADQ dans le décor du monde juridique...

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 15 ans
      Re : Mario Charpentier et l'ADQ
      > J'ai vu Mario Charpentier à la télévision au congrès de l'ADQ du week-end dernier à Drummond.....
      >
      > C'est vrai que BCF fait un peu ADQ dans le décor du monde juridique...

      Elle est bien bonne celle-là!

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 15 ans
    Me
    Il ne faut pas oublier le gros morceau du litige, Me Lussier qui est allé chez Osler.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires