Nouvelles

Dans les coulisses des partys de Noël

Main image

Agnès Rossignol

2014-12-19 14:15:00

Chaque année, les cabinets d’avocats mettent le paquet pour faire du party de Noël un succès. Quelles activités sont organisées? Où a lieu l’événement? Voici quelques infos sur ces festivités…

Me Éric Lallier, Norton Rose Fulbright, animait la soirée organisée au Sheraton
Me Éric Lallier, Norton Rose Fulbright, animait la soirée organisée au Sheraton
À chaque fois, on l’attend avec impatience, l'excitation s'installe et l'esprit est à la fête dès le matin de la fameuse soirée de fin d'année... avec une question en tête : qu’est-ce qu’ils nous ont réservé ?

Comme à l’accoutumée, ce party de Noël qui célèbre les fêtes, est aussi un moment privilégié pour se retrouver et reconnaître le travail accompli par les employés invités durant l’année, tout en s'amusant.

« Noël est un prétexte pour se réunir en famille et entre amis, pourquoi ce ne le serait pas au bureau ? Les gens sont plus disposés à prendre une pause. On est ensemble dans un but festif sans penser au travail ni aux clients », précise l'avocat Éric Lallier de Norton Rose Fulbright qui a animé la soirée organisée au Sheraton.

C'est ainsi l'occasion « d'échanger avec des avocats d'un autre champs de pratique que l'on voit occasionnellement », selon lui, ou de « rencontrer les collègues dans un contexte différent du travail, ainsi que ceux des autres bureaux », comme l'évoque Me Marc Lalonde, avocat chez Bélanger Sauvé à Montréal, qui animait la soirée au restaurant La Coupole regroupant les membres des trois bureaux.

Me Marc Lalonde, avocat chez Bélanger Sauvé
Me Marc Lalonde, avocat chez Bélanger Sauvé
On présente aussi les nouveaux embauchés, ou les stagiaires devenus avocats et l'on récompense parfois certains employés pour leurs nombreuses années de services. Ainsi, le 12 décembre, Me Jean-Pierre Baldassare et Gisèle Corriveau, adjointe juridique, de Bélanger Sauvé ont reçu un appareil photo numérique pour leurs 25 ans de loyaux services.

Collecte de fonds et thématique

Me François Alepin, Me Chanel Alepin, Me Brigitte Gauthier, Me Maxime Alepin
Me François Alepin, Me Chanel Alepin, Me Brigitte Gauthier, Me Maxime Alepin
Pour le cabinet Alepin Gauthier , la collecte de fonds au profit d'un organisme caritatif est une tradition du cocktail de Noël qui se tient toujours le 1er jeudi de décembre. Cette année, c'est la Fondation du collège André Grasset qui en a bénéficié.

« Il n'y a pas d'obligation de donner. On considère que l'on est chanceux d'être ici. On a du plaisir et en même temps sans faire l'autruche sur les problèmes qui existent au Québec, on essaye d'être généreux », confie Me Brigitte Gauthier, associée du cabinet.

Chez Norton Rose Fulbright, il y a toujours un thème. Il s'agissait du Carnaval de Rio cette année pour souligner la création d'une antenne au Brésil. Des décorations d'inspirations brésiliennes ornaient la salle, tandis que certains invités portaient des plumes, masques, vestes, chemises et foulards colorés.

Plus de 400 personnes, avocats d’Alepin Gauthier, leurs familles et amis, clients, juges et notaires, ont pu goûter comme à l'accoutumée de délicieux plats orientaux tels que le taboulé ou les brochettes d'agneau, au Palace, en clin d’oeil aux origines orientales de Me Alepin.

Qui dit party de bureau dit alcool, certains prévoient donc un service de taxi de raccompagnement. « D'un point de vue humain et juridique, il faut s'assurer que les gens qui prendrons un verre auront accès à un taxi, on leur a remis un coupon taxi gratuit », tient à souligner Me Lallier.

Des animations originales

Me Matthieu Désilets, Me Alexandra Doyon, Me Janie-Pier Joyal, Me François-Nicolas Fleury, et les deux adjointes juridiques Isabelle Pratte et Sylvie Parento.
Me Matthieu Désilets, Me Alexandra Doyon, Me Janie-Pier Joyal, Me François-Nicolas Fleury, et les deux adjointes juridiques Isabelle Pratte et Sylvie Parento.
Chaque année, les organisateurs redoublent de créativité pour faire de cet événement un moment de plaisir. Lipsing, sketchs, numéros de magie, de musique et de chants ou de danse, sont autant d'animations qui rythment la soirée. Ainsi, outre un défilé de mode, plusieurs employés volontaires de Norton Rose se sont produits sur la scène lors de prestations diverses mettant en valeur leurs talents artistiques. « Les gens ont été surpris et heureux de voir leurs collègues dans un autre contexte », évoque Me Lallier.

Chez Bélanger Sauvé, on a innové avec une compétition amicale, intitulée « La guerre des tables » demeurée secrète jusqu'au jour J. Esprit d’équipe, rapidité, culture générale et connaissances sur le cabinet et l'actualité ont été testés lors de ce jeu sous forme de questionnaire à choix de réponse avec un système de vote électronique par télécommande.

« Les commentaires ont été positifs. Les vainqueurs pouvaient remettre en jeu leur prix pour un autre plus intéressant. Mais certains ont été malchanceux : une bouteille de champagne échangée contre une de vinaigre ou de l'argent contre un gratteux non gagnant ! », évoque en souriant Me Lalonde.

Une petite fringale?
Une petite fringale?
De son côté, Monett Barakett a décerné le prix de la personne qui laisse les messages téléphoniques les plus longs, de celle qui a le plus de ménage à faire dans son bureau et de l'avocat qui a la plus belle écriture ou la moins belle, et une mention spéciale à l'employé le plus placoteux du bureau. « On a eu du fun, c'était très drôle et cocasse. Les avocats sélectionnés ont essayé de se défendre en argumentant », précise Me Janie-Pier Joyal qui a participé à l’organisation de la soirée.

Quel sera le programme de l’année prochaine ?
12083

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires