Comment pratiquer en solo

Mauvais clients: 6 signes qui ne trompent pas

Main image

Ioanna Lianis

2015-08-03 14:15:00

Avoir une belle pratique passe par une belle clientèle. Mieux vaut parfois privilégier la qualité à la quantité et fuir les mauvais clients. Comment les reconnaitre ? Voici quelques indices...

Me Ioanna Lianis pratique exclusivement en droit criminel et pénal au sein de son propre cabinet.
Me Ioanna Lianis pratique exclusivement en droit criminel et pénal au sein de son propre cabinet.
Qu’est-ce qu’un bon client ? Pour moi, il s’agit d’un client qui écoute et comprend quand je lui parle, est ouvert aux solutions que je lui propose, sait prendre des décisions en temps utile, répond à mes demandes promptement et paie mes honoraires sans délai.

Choisir ses clients peut s’avérer très rentable à long terme si on calcule toutes les économies d’énergie et de temps qu’on réussi à faire en apprenant à dire non à un client dès que certains signes se pointent le bout du nez. Ces signes, j’ai appris à les reconnaître rapidement ! En voici quelques-uns :

Il entre en communication avec vous par courriel et ne vous laisse pas son numéro de téléphone : La plupart des clients qui initient le premier contact par courriel et qui ne laissent pas leur numéro de téléphone afin que vous puissiez les rejoindre directement sont souvent des clients qui magasinent des conseils gratuits. En ne laissant pas leur numéro de téléphone, ils se cachent derrière leur écran et espèrent pouvoir soutirer des renseignements sans engagement.

Je n’ai personnellement rien contre les courriels, au contraire : ils peuvent permettre au client d’initier un contact hors des heures de bureau ou encore d’entrer en contact avec vous alors qu’il n’est pas en mesure de parler librement au téléphone au moment où il le fait.

Il a été représenté par plusieurs avocats avant vous : Le client qui fait appel à vos services alors qu’il a déjà été représenté par plusieurs autres avocats dans le même dossier est un client que vous voulez absolument éviter. Quelques soient les raisons évoquées, plus le nombre d’avocats intervenus pour le client est élevé, plus les probabilités que les avocats soient en cause s’amenuisent…!

imge #15921


Il veut poursuivre tous les intervenants dans son dossier : Pire encore, le client qui vous informe qu’il souhaite adresser ses doléances aux instances disciplinaires et/ou judiciaires à l’encontre de plusieurs, ou carrément à l’encontre de tous les intervenants dans son dossier, est manifestement une personne dont on peut se passer… À moins d’avoir la pensée magique, il est raisonnable de croire qu’on aura peu de chance de le satisfaire, mais aussi qu’on risque une éventuelle plainte...

Il a une petite cause facile : Ce client qui croit qu’il a une petite cause facile, croit que ça devrait se régler selon ses attentes en deux temps trois mouvements. Premièrement, quand on a des attentes élevées, cela peut prendre plus de temps avant d’obtenir ce que l’on veut (les négociations doivent suivre leur cours/les dates pour avoir un procès sont éloignées). Souvent, le client qui souhaite que ça se règle vite souhaite en réalité éviter d’avoir à payer des honoraires élevés. Évitez de traiter avec ces clients, ils ne seront pas reconnaissants du travail effectué, pourraient cumuler des retards de paiements ou encore tenter de faire baisser votre prix.

Il ne fait pas ce qu’il dit quand il le dit : Ce genre de client n’est pas fiable et peut vous faire perdre du temps, en suivi ! À plus long terme, cela peut même mettre en péril la réalisation du mandat. J’en sais quelque chose, un de mes clients m’a donné un mandat, très simple qui normalement ne prend que quelques mois à réaliser : obtenir la suspension du casier judiciaire. Mais ça a pris plus de deux ans ! Croyez-le ou pas, le dossier est terminé depuis belle lurette et j’ai été payée mais plus de signe du client afin qu’on puisse l’envoyer…

Il prend du temps à payer vos honoraires : Le client qui prend plus de 30 jours à acquitter de petites factures est un client à éviter. L’incertitude, le stress et les probables procédures à venir n’en valent pas la chandelle ! Petit truc : je demande toujours une avance sur honoraires payable avant l’ouverture du dossier suite à ma rencontre initiale avec le client. Si je vois que ça prend du temps, c’est de très mauvais augure !

Diplômée de l’Université de Montréal et membre du Barreau du Québec depuis 2007, Me Ioanna Lianis pratique exclusivement en droit criminel et pénal au sein de son propre cabinet. Avant de se lancer en solo en 2011, elle a complété un stage auprès de la juridiction criminelle et pénale, puis a travaillé pour le compte de diverses organisations, privée et gouvernementale, dans les domaines du droit criminel et pénal, du litige civil ainsi que du droit de la santé et de la sécurité au travail.

Elle œuvre à titre d’administratrice au sein de deux organismes sans but lucratif, Femmessor-Montérégie et Carrefour Le point tournant et anime aussi des ateliers d’initiation à la justice auprès d’élèves du secondaire pour Éducaloi.
12741

7 commentaires

  1. walio
    walio
    il y a 8 ans
    mauvais avocats
    Certes il existe de mauvais clients , mais il existe aussi de mauvais avocats qui ne pensent qu'argent et qui ne sont pas prêts à défendre des causes pour la justice mais pour des sommes d'argent qui valent bien plus que l'affaire ne veut vraiment comme coûts.les anges ne sont forcement pas, toujours des avocats.

  2. Pierre
    Pierre
    il y a 8 ans
    Mauvais clients: 6 signes qui ne trompent pas...
    Bonjour,

    Je trouve l'article très pertinent, toutefois, avez-vous le même genre de conseils pour identifier un mauvais avocat?

    PM

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 8 ans
      Un bon avocat
      Vous prenez ceci:

      "Qu’est-ce qu’un bon client ? Pour moi, il s’agit d’un client qui écoute et comprend quand je lui parle, est ouvert aux solutions que je lui propose, sait prendre des décisions en temps utile, répond à mes demandes promptement et paie mes honoraires sans délai."

      ...et vous l'adaptez à un avocat. Ça donne peu près: un avocat qui écoute son client et qui le comprend que celui-ci lui parle, qui est OUVERT aux solutions et idées que son client propose, qui sait accomplir ses tâches en temps utile, qui répond aux communications promptement (ou qui répond tout court !) et qui fournit des comptes d'honoraires réguliers et DÉTAILLÉS, confirme à l'entente avec son client.

      Un bon départ.

  3. Me Stéphane Lacoste
    Me Stéphane Lacoste
    il y a 8 ans
    Et l'accès à la justice?
    Il existe bien sûr des clients à éviter et cela dépend aussi de la personnalité de chaque avocat. La plupart de vos recommandations sont sages mais je me questionne toujours quand je lis qu'il faut éviter les gens qui se plaignent de leurs anciens procureurs ou qui en ont eu plusieurs avant. C'est certainement un conseil pratique pour l'avocat, mais cela laisse le justiciable qui a peut-être raison avec peu d'options.

    Il en va de même avec les clients qui collaborent peu ou ne font pas ce qu'on leur demande. dans certains cas, cela est dû à un trouble de la personnalité ou de santé mentale.

    L'accès à la justice est fondamental dans une société démocratique et si le Barreau (c'est-à-dire l'ensemble des avocats) rejettent du revers de la main certains individus, ces derniers ne pourront avoir accès à la justice. Il n'y a pas de réponse facile à ce dilemme, mais il est néanmoins réel.

  4. Jan Lord
    Jan Lord
    il y a 8 ans
    artile ou frustation
    C'est clair qu'elle fait son métier pour le cash, ce n'est pas un article conseil , c'est une note de frustation!!

    De l'autre côté de la médaille il y a aussi des avocats incompétents qui se fait payé pour un travail bâclé!

    • Yves L.
      Yves L.
      il y a 8 ans
      retraité
      Et il y a des avocats incompétents qui ne sont pas capables d'écrire deux lignes en français sans faire de faute ...

  5. Pigeon Dissident
    Pigeon Dissident
    il y a 8 ans
    bons conseils
    ce sont d'excellents conseils pour un jeune avocat qui commence et qui n'a vraiment pas besoin d'une poursuite en responsabilité professionnelle ou d'une plainte disciplinaire de la part d'un querulent

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires