Nouvelles

Burkini: les femmes peuvent porter ce qu'elles veulent, dit la ministre Vallée

Main image

La Presse Canadienne

2016-08-18 09:25:00

La ministre québécoise de la Justice, Stéphanie Vallée, croit que les femmes ont le droit de s'habiller comme bon leur semble…

La ministre québécoise de la Justice, Stéphanie Vallée, croit que les femmes ont le droit de s'habiller comme bon leur semble
La ministre québécoise de la Justice, Stéphanie Vallée, croit que les femmes ont le droit de s'habiller comme bon leur semble
Alors que certaines municipalités en France ont interdit le port du burkini par des femmes de confession musulmane sur les plages, la ministre Vallée croit que les femmes ont le droit de s'habiller comme bon leur semble.

Même celles qui s'habillent de façon « un peu plus choquante », a-t-elle ajouté lorsqu'elle a été interrogée, mercredi, sur cette question du burkini durant un point de presse tenu sur un autre sujet.

Les gens ont le droit à leurs croyances et peuvent s'habiller comme ils le veulent, a commenté la ministre, qui a déposé le projet de loi 62 sur la neutralité religieuse de l'État. La mesure législative, qui n'est pas encore adoptée, vise notamment à encadrer les demandes
d'accommodements religieux dans certains organismes.

« Une femme a le droit de se vêtir comme elle le souhaite. Les femmes qui sont vêtues de façon un peu plus choquante aussi par moments.»

Stéphanie Vallée ne croit pas que le burkini, contraction de burqa et de bikini, soit très fréquent au Québec. Il s'agit d'un type de maillot de bain intégral, ressemblant à une tenue d'exercice couvrant les jambes, les bras, le torse et la poitrine, assortie d'un voile. « C'est un débat qui est de l'autre côté de l'océan. On va le laisser de l'autre côté de l'océan », a-t-elle ajouté.
Le gouvernement libéral semble ainsi plutôt prudent et tolérant face à cette question actuellement débattue en France.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, a qualifié la question « d'absolument délicate » et a précisé ne pas vouloir s'immiscer dans les décisions prises par les Français.

Elle est d'avis que le Québec a une certaine tolérance, mais que la province est aussi régie par la Charte québécoise et la Charte canadienne des droits et libertés. Ces deux chartes protègent la liberté de religion et la liberté d'expression.

« Dans l'espace public, c'est très difficile d'interdire », a-t-elle dit dans une mêlée de presse.
Mme Saint-Pierre ne veut pas que ces femmes musulmanes soient stigmatisées ou restent enfermées chez elles si leur tenue de baignade est interdite. « On veut les aider à s'épanouir comme femmes et c'est la raison pour laquelle on travaille avec elles. »

Les partis d'opposition réagissent

Le burkini
Le burkini
Interrogée sur le sujet, la députée de la Coalition avenir Québec (CAQ) Nathalie Roy s'est quant à elle dite en faveur de l'interdiction du burkini. « C'est un symbole qui est très grave. Ce qu'on veut faire, c'est cacher le corps de la femme. Accepter le burkini, c'est admettre que le corps de la femme, c'est objet de tentation, et qu'on doit absolument le faire disparaître », a-t-elle soutenu en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Selon elle, si le débat se transportait au Québec, des juristes devraient se pencher sur cette question pour déterminer ce qu'il est possible de faire en tout respect des chartes.
« On vit dans une société de droits, les gens ont des droits et des libertés et c'est bien qu'il en soit ainsi », a-t-elle insisté.

Mme Roy a toutefois tenu à souligner qu'elle avait donné son opinion seulement parce que les journalistes lui ont posé la question. « Il n'y en a pas au Québec. C'est très hypothétique (...) Ce ne sera pas dans notre programme demain matin », a-t-elle indiqué. « On est bien loin de là au Québec, cependant ce n'est pas anodin », a-t-elle ajouté.

Le Parti québécois s'est lui aussi dit « mal à l'aise » face à l'imposition d'un tel vêtement aux femmes, mais il a reconnu qu'il « ne serait pas réaliste de pouvoir appliquer une telle interdiction ».

« Ceci dit, ce genre de polémique entourant le burkini illustre encore une fois l'incapacité du gouvernement libéral à poser des actions claires pour la promotion de la laïcité, afin que tous sachent à quoi s'en tenir », a remarqué la députée péquiste Agnès Maltais dans une déclaration envoyée par courriel.

La députée de Québec solidaire Manon Massé s'est questionnée sur les intentions de la CAQ, évoquant la possibilité que le parti veuille « se faire du capital politique sur une question sensible ». « Je ne vois pas d'un bon ?il qu'un gouvernement impose aux femmes, peu importe leur religion, comment elles devraient s'habiller à la plage. Si le gouvernement interdit le burkini, va-t-il interdire le wetsuit pour les surfeuses et les plongeuses?", a-t-elle ironisé sur sa page Facebook.

« J'invite la classe politique québécoise à ne pas jouer dans ce film. Sur cette question précise,
n'essayons pas d'imiter la France qui n'est certainement pas un modèle », a-t-elle conclu.

Le débat sur les accommodements raisonnables a fait rage au Québec il y a quelques années et a mené à la mise sur pied de la Commission Bouchard-Taylor en 2007, qui a rendu son rapport en mai 2008.

Le projet de loi 62, intitulé Loi favorisant le respect de la neutralité religieuse de l'État, se veut la réponse du gouvernement libéral au rapport Bouchard-Taylor.

4501

11 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 ans
    Ministre décourageante!
    "les femmes ont le droit de s'habiller comme bon leur semble"... est-ce que vous vous êtes déjà baignée tout habillée, Mme la ministre? Pensez-vous vraiment que ces femmes font le choix de s'habiller de cette façon? Qu'elles ne sont pas du tout endoctrinées? Je reviens de vacances sur le bord de la mer où j'ai vu une famille de musulmans se baigner: le père et le fils vêtus de maillot short le torse bien exposé, la mère bien emmitouflée à 30 degrés dans son tchador et leur pauvre fille de 14-15 ans à l'eau dans ses leggings longs et son t-shirt à manches longues...Elle peinait à sortir de la mer tellement ses vêtements semblaient lourds. J'aurai aimé voir son frère vêtu de la même façon.C'était sûrement son choix mais quel choix? Ces signes qui méprisent les femmes et leur corps n'ont pas lieu d'être dans une égalitaire comme la nôtre. Si c'était des hommes qui étaient traités de la sorte, je suis persuadée qu'il n'y aurait pas une telle passivité de la société quant à cette question.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 7 ans
      Bonne décision
      C'est une très bonne décision de la ministre. Interdire le burkini serait une décision complètement ridicule. Je suis également d'accord avec elle pour dire que les femmes devraient pouvoir s'habiller comme elles veulent. Présumer, comme le font certains commentateurs, que le port du burkini n'est pas vraiment leur choix me semble très paternaliste. Les seules personnes qui peuvent répondre à cette question sont les femmes qui portent le burkini. Si elles disent que c'est leur choix, qui suis-je pour affirmer le contraire ? Enfin, qu'est ce que ça m'enlève qu'une femme se baigne en burkini si elle veut ? Absolument rien.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 7 ans
      C'est juste des femmes.
      Oui mais dans leur culture c'est normal, ça ne les dérange pas du tout.

      Qui sommes-nous pour juger ?

      Notre premier ministre l'a bien dit: on a besoin de plus d'ouverture.

      À qui ? À quoi? Aucune simonak d'idée ! Mais c'est pas grave : on s'ouvre !

      Pourquoi?

      Parce que c'est 2016, comme nous le dirait notre autre premier ministre !

      Fait que, en 2016 on s'ouvre à ce que des communautés se ferment à nous.

      Vous pigez?

      Mais le plus l'fun c'est que ces gens s'auto-contrôlent entre eux. Dans chaque foyer y'a une moitié qui va empêcher l'autre de faire du trouble. Y'a plein de pays dont les gouvernements ont bien compris le principe: une moitié des citoyens qui tiennent l'autre moitié en respect. Ça donne un peuple très, très discipliné, pour pas trop cher en police et armée. Le premier ministre de tantôt - celui de l'ouverture - il en a visité un comme ça.

      Je pense que ça l'a inspiré. Il a dû expliquer ça à la ministre Vallée.

      En passant, une maudite chance qu'elle veuille pas toucher à la réforme du droit de la famille ...

    • Me Daniel Atudorei
      Me Daniel Atudorei
      il y a 7 ans
      Me Daniel Atudorei
      Je suis d'accord avec vous, cependant pourquoi ça serait le rôle de l'État québécois de combattre, via une législation, l'endoctrinement religieux aux seins des familles musulmanes? Beaucoup de choses peuvent nous frustrer, voire nous enrager. Même en dehors du fait qu'il est limité par la Charte, le rôle de gouvernement n'est pas d'éteindre tout feu, de régler tout problème et de combattre l'endoctrinement. Aucun gouvernement ne devrait s'arroger cette tâche.

  2. Me Redoute
    Me Redoute
    il y a 7 ans
    burkininon
    Les femmes peuvent porter ce qu'elles veulent??? Une femme qui porte le burkini ne porte pas ce qu'elle veut mais ce que les hommes musulman leur impose.

    C'est dégradant d'imposer à quelqu'un de porter un "uniforme religieux et de sujétion"

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 7 ans
      échantillonage
      "Une femme qui porte le burkini ne porte pas ce qu'elle veut mais ce que les hommes musulman leur impose."

      Votre opinion se fonde sur une enquête auprès de combien de musulmanes au juste? En connaissez-vous vraiment des femmes voilées? Elles vous ont fait ces aveux?

      Parce que si ce n'est pas le cas, votre avis n'est que du vent...

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 ans
    Et alors?
    Je suis très loin d'être un spécialiste de la question, mais il est loin d'être acquis qu'il n'y ait aucune parmi toutes les femmes qui se voilent ou portent un burkini qui adhère volontairement à ce mode de vie, sans contrainte physique ou psychologique.

    De plus, on ne peut pas s'attendre d'elles à ce qu'elles portent un bikini du jour au lendemain. Outre le tissu utilisé, il n'y a pas grande différence entre se montrer en bikini ou en sous-vêtements.

    Si le fait de se baigner en burkini les rend à l'aise de fréquenter les lieux publics comme les plages ou les piscines, je ne comprends pas comment cela pourrait être une mauvaise chose.

    Au contraire, si on les force à se vêtir d'une façon qui ne leur convient pas, ne serait-ce que par rapport à leur propre pudeur,
    on continue de les opprimer.

    L'important, c'est que si des femmes sont effectivement victimes de violences physiques ou psychologiques, elles aient accès à de l'aide et soient en mesure de dénoncer.

    J'ai l'impression qu'en s'offusquant de voir des burkinis à la plage et en voulant les interdire, on risque au contraire de contribuer à isoler ces femmes, tant celles qui sont victimes de violence que celles qui ne le sont pas.

  4. Johappy01
    Johappy01
    il y a 7 ans
    Burkinion
    Que ce vêtement soit permis, c'est correct. Chacun a le droit de s'habiller comme il veut.
    Par contre, je serais totalement contre un endroit ou un événement où ce vêtement serait obligatoire. Chacun a le droit de s'habiller comme il veut.

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 ans
    burkini pour d'autres raisons
    C'est quand meme drole qu'on choisisse une image de Nigella Lawson portant un burkini...ca n'a pas toujours quelque chose a voir avec la religion.

    Pour moi cet accoutrement est le seul moyen d'aller a la plage car je ne tolere pas le soleil: ca me fait plein de boutons.

  6. Paix
    Pasteur
    En Chine, ils ont le facekini et personne ne dit rien...

    http://www.soeasycom.fr/wp-content/uploads/2015/08/U491P886T15D45545F104DT20140808151446.jpg

    Pourquoi toujours s'attaquer aux musulmans ?

    Personnellement, je n'aime pas les gens qui ont des tattoos sur tout le corps... allons nous interdir cette mode ?

    C'est du grand n'importe quoi.

  7. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 ans
    Ils sont partout
    Je suis allé aux Escoumins cet été et il y avait plein de gens, des hommes et des femmes, en burkini. Ona beau me dire que ces gens faisaient de la plongée et que c'était des dry suits, je n'y crois rien!

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires